13 725 personnes connectées

Les chercheurs ont fait un pas de géant pour comprendre la façon dont notre cerveau génère des émotions

enfant-heureux-triste

Des chercheurs ont découvert que malgré leur diversité et leurs différentes méthodes de fonctionnement, les émotions étaient enregistrées dans le cerveau de manière très conventionnelle. C’est une grande avancée dans la compréhension de notre système cognitif que DGS vous explique en détail.

Une étude menée par Adam Anderson et son équipe de l’Université de Cornell a mis en évidence le fait que les émotions étaient en fait générées par une seule partie du cerveau, contrairement à ce que les précédentes recherches avaient prouvé. « Nous avons découvert que des modèles spécifiques d’activité cérébrale dans le cortex orbitofrontal, une zone du cerveau associée aux émotions, agissaient comme un code qui capture les sentiments subjectifs d’un individu », explique Adam. Le cerveau est en fait capable de créer un large spectre d’émotions subjectives.

L’équipe a demandé à 16 participants de regarder 128 scènes visuelles pendant 3 secondes chacune, puis de leur donner une note de 1 à 7, par rapport au sentiment négatif ou positif qu’ils ont ressenti. Après analyse de l’activité cérébrale de ces personnes, les scientifiques ont pu identifier des modèles distincts qui causaient certaines émotions. Les mêmes individus ont ensuite répété l’expérience après avoir été exposés à différents stimuli à travers le goût, cette fois. Les conclusions furent les mêmes. « Si vous et moi éprouvons le même plaisir à boire un bon vin ou à admirer un coucher de soleil, nos résultats suggèrent que c’est parce que nous partageons des modèles similaires d’activité dans le cortex orbitofrontal », continue Adam.

joie-malheur

« Il apparait que le cerveau humain génère un code spécifique pour le spectre émotif entier, allant de plaisant à non plaisant, bon à mauvais… ce qui peut être lu comme une mesure neuronale de valence dans laquelle le penchant de neurones dans une direction est égal à un sentiment positif et le penchant dans l’autre sens est égal à un sentiment négatif. » La valence est apparemment créée par une activité cérébrale spécifique. Alors que certaines régions du cerveau apparaissent comme étant spécialisées dans certaines sensations, le cortex orbitofrontal produit des codes qui sont indépendants. « Malgré le fait que les modèles d’activité cérébrale soient les mêmes chez le même individu, peu importe si le stimulus était visuel ou gustatif, notre étude suggère que le cerveau utilise un code standard pour parler le même langage émotionnel. »

emotions-tete

Nous avons trouvé cette étude très intéressante. Nous en savons désormais un peu plus sur la manière dont notre cerveau génère nos émotions. Nous saluons les chercheurs qui tentent de percer les passionnants mystères de notre système neuronal. Maintenant que nous sommes capables de déchiffrer cette facette de notre cerveau, pensez-vous que nous serons capables de contrôler les émotions à l’avenir ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux