12 812 personnes connectées

3 faits que vous ignorez peut-être sur le centre Pompidou, lieu incontournable de la capitale

Inauguré en 1977, le centre Pompidou, lieu culturel incontournable parisien, fête cette année ses 40 ans. Derrière son architecture pour le moins originale, le bâtiment qui abrite une importante collection d’œuvres d’art moderne et contemporaine voit passer entre ses murs des millions de visiteurs chaque année. Et malgré ses 40 bougies, il continue de surprendre. Voici 3 anecdotes insolites sur cette institution située en plein cœur de la capitale.

L’OEUVRE AUX NOMBREUX SURNOMS D’UN AMOUREUX DES ARTS

centre-pompidou-interieur

Si son nom complet est Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, le centre Pompidou est aussi connu sous le nom de « Notre-Dame de la Tuyauterie », « Pompidolium », ou encore « verrue d’avant-garde ». Des surnoms qui lui ont été donnés suite à la découverte de son architecture atypique mais aussi car il a vu le jour grâce à la volonté du président Georges Pompidou. Passionné par la culture, il voulait créer en plein cœur de Paris un lieu entièrement dédié à la création contemporaine et pas uniquement dans les arts plastiques. Malheureusement, même s’il en est l’instigateur, il n’a pu en voir la fin car il est mort en 1969, soit 8 ans avant l’inauguration du bâtiment.

 

UN PROJET AMBITIEUX

centre-pompidou-architecture

Pour concrétiser ce projet de grande envergure, les idées n’ont pas manqué. Construit sur un parking automobile, le Centre Pompidou aurait pu avoir une apparence totalement différente car 681 projets ont été soumis. C’est cependant celui de l’architecte italien Renzo Piano (qui a travaillé en collaboration avec l’architecte Richard Rogers) qui a été retenu. Et l’architecte avait d’ailleurs la folie des grandeurs car à l’origine, le bâtiment devait posséder des étages modulables se déplaçant comme de grands monte-charges. Néanmoins, l’idée ne fut pas retenue.

 

DES TUYAUX QUI NE SONT PAS SI ANODINS

centre-pompidou-tuyaux

Les tuyaux extérieurs, parlons-en justement. Indissociables de son architecture et visibles de loin, ils ont eux aussi un petit secret. Leurs couleurs (à savoir bleu, vert, jaune, blanc et rouge) n’ont pas été choisies au hasard. Chaque couleur est associée à un élément clé du fonctionnement du bâtiment. Si les visiteurs peuvent emprunter les rouges qui sont ceux des ascenseurs, les autres sont tous destinés aux professionnels. Les tuyaux verts sont ceux abritant l’eau, les bleus camouflent le réseau de climatisation, l’alimentation électrique passe par les tuyaux jaunes et enfin les blancs abritent les gaines de ventilation.

Il a beau avoir 40 ans, le Centre Pompidou n’a pas fini de nous surprendre. Et pour célébrer comme il se doit son anniversaire, l’entrée du lieu sera gratuite pour tous les 4 et 5 février prochains. Et même si vous n’êtes pas sur la capitale, de nombreux événements et animations seront organisés un peu partout en France afin de célébrer comme il se doit les 40 ans de ce lieu culte.

Ces articles vont vous plaire

Chaque seconde, un peu moins de 1000 briques de Lego sont fabriquées et vendues dans le monde

— @DailyGeekShow