12 467 personnes connectées

Une avancée prometteuse : des médecins ont soigné les séquelles d’un AVC avec des cellules souches

Des cellules souches via Shutterstock Des cellules souches via Shutterstock

En injectant des cellules souches dans le cerveau de patients souffrant de séquelles suite à un accident vasculaire cérébral, une équipe de scientifiques américains a obtenu des résultats encourageants. Suite à cette transplantation, les sujets ont ainsi obtenu une nette amélioration de leur état sans aucune complication, un véritable pas de géant dans le domaine médical. Nous devons les résultats enthousiasmants de ce traitement à l’équipe de Gary Steinberg, de l’université Stanford en Californie.

Un accident vasculaire cérébral (AVC) est un déficit neurologique soudain d’origine vasculaire causé par une hémorragie ou par un vaisseau sanguin bouché, entraînant l’interruption de la circulation du sang vers le cerveau. En France, ils frappent près de 150 000 personnes par an. Les AVC sont la première cause de handicap dans le monde entier. De nombreux centres de recherche tentent de trouver un moyen de soigner les patients atteints de séquelles, notamment à l’aide de cellules souches mésenchymateuses extraites de la moelle osseuse et du tissu adipeux de donneurs.

Prise en charge d'un AVC via Shutterstock
Prise en charge d’un AVC via Shutterstock

Pour tester les cellules souches, le scientifique Gary Steinberg et son équipe de chercheurs ont ainsi sélectionné dix-huit patients. Tous ont été victimes d’un accident neurologique entre six mois et trois ans plus tôt et leurs séquelles sont principalement motrices. Ainsi certains d’entre eux ne pouvaient plus marcher du tout.

L’équipe de chercheurs a donc injecté des cellules mésenchymateuses modifiées génétiquement directement dans la zone touchée du cerveau des patients. Aucun problème de tolérance notable n’a été relevé suite à cela, bien au contraire les scientifiques sont parvenus à une conclusion très encourageante : ils ont observé une certaine amélioration de l’état des patients suite à l’injection. « Ce n’était pas simplement qu’ils ne pouvaient pas bouger leur pouce et qu’ils en deviennent capables. Des patients qui étaient en fauteuil roulant remarchent », s’extasie Gary Steinberg.

Personne en fauteuil roulant via Shutterstock
Personne en fauteuil roulant via Shutterstock

Mais les chercheurs se sont rendu compte que ce progrès soudain n’est pas uniquement dû à l’injection des cellules souches car celles-ci ont totalement disparu au bout d’un mois. Ils sont donc parvenus à la conclusion que les cellules transplantées agissent en aidant le cerveau à se réparer puis à cicatriser grâce à la sécrétion de plusieurs substances. Jusqu’à cette découverte encourageante, les médecins n’avaient pas de véritable solution à proposer à leurs patients car six mois après un AVC les lésions neurologiques sont difficiles à renverser. Ainsi cette méthode donne un véritable espoir à toutes les personnes atteintes de séquelles.

Tout de même il est important de noter que les chercheurs doivent continuer à tester sur d’autres patients ce traitement afin de comparer l’évolution des cellules souches sur différents métabolismes. L’équipe américaine menée par Gary Steinberg envisage justement de faire d’autres essais sur 156 autres patients. Les chercheurs veulent ainsi tester l’injection sur une partie de ces sujets et faire « une fausse intervention chirurgicale » sur l’autre partie des patients afin de comparer l’influence du traitement sur leur état et comprendre l’évolution des cellules injectées dans leur cerveau.

Cerveau d'un patient via Shutterstock
Cerveau d’un patient via Shutterstock

À la rédaction, nous sommes vraiment très impressionnés par cette découverte ! Si le sujet vous intéresse, découvrez ce dispositif vidéoludique qui guérit peu à peu la mobilité des victimes d’AVC grâce à un entraînement réaliste.

Ces articles vont vous plaire

— Léon Blum

Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l’existence