12 726 personnes connectées

Un homme paralysé retrouve l’usage de ses jambes grâce à une greffe des cellules de son nez

homme-paralyse-remarche-une

Un homme paralysé après avoir eu la moelle épinière entièrement sectionnée a retrouvé l’usage de ses jambes grâce à une opération hors du commun. Ce sont ses propres cellules nasales qui lui ont été greffées pour reconstruire les tissus nerveux manquants. On vous en dit plus sur cet exploit médical.

Darek Fidyka, un ex-pompier polonais de 40 ans, était paralysé de la poitrine jusqu’aux orteils car il avait été poignardé dans le dos en 2010 et l’arme blanche lui avait sectionné la moelle épinière. Une équipe de médecins britanniques et polonais a réalisé une autogreffe de ses cellules nasales, opération qui combine la neurochirurgie et la chirurgie ORL (oto-rhino-laryngologique). L’homme peut maintenant marcher avec un déambulateur, conduire et a retrouvé ses fonctions sexuelles. Il est considéré comme le premier homme capable de remarcher après avoir eu la moelle épinière complètement sectionnée.

darek-fidyka-entraine-marche

Pour le traitement, Fidyka a subi une chirurgie du cerveau pour éliminer un bulbe olfactif, structure chargée de l’odorat. Les cellules gliales prélevées ont été placées dans une culture de cellules pendant deux semaines pour produire des cellules olfactives, qui ont ensuite été injectées dans la moelle épinière, ainsi que quatre bandes de tissu nerveux provenant de sa cheville. Les bandes ont constitué des ponts pour que les fibres nerveuses de la colonne vertébrale se développent grâce aux cellules transplantées.

Les cellules olfactives engainantes conservent en effet la capacité de se régénérer régulièrement dans le tissu olfactif des adultes, car elles sont exposées à l’air, aux microbes, aux poussières. Ainsi, elles ont attiré l’attention des chercheurs en médecine régénérative qui, depuis une douzaine d’années, cherchent un moyen de les employer pour reconstruire les tissus nerveux. Ses propres cellules ont été utilisées pour éliminer le risque de rejet.

Scientists make paralyzed man walk again

Cette réussite médicale est vraiment exceptionnelle. « C’est encore plus impressionnant que les premiers pas de l’homme sur la Lune », a commenté le professeur Geoffrey Raisman, de l’Institut de neurologie de l’University College de Londres (UCL). Et, lors de l’émission Panorama de la BBC, Fidyka a déclaré : « Quand ça commence à revenir, vous vous sentez revivre, comme si c’était une nouvelle naissance. C’est une sensation incroyable, difficile à décrire. »

Le docteur Raisman est très optimiste pour le futur : « Nous pensons que c’est une découverte capitale qui, si elle est développée, apportera un changement historique pour les personnes souffrant de blessures de la colonne vertébrale. » Il espère soigner trois autres personnes en Pologne au cours des prochaines années, s’il obtient le financement pour les essais cliniques. Les chercheurs sont maintenant à la recherche de la meilleure source pour ce type de cellules olfactives et travaillent au développement de biomatériaux pour combler le fossé de moelle épinière coupée.

darek-fidyka-parle-avec-medecins

darek-fidyka-raconte-son-parcours

darek-fidyka-reeducation

Cette opération couronnée de succès est vraiment très encourageante ! Au bureau, on ne peut pas se mettre à la place de Darek Fidyka mais on imagine son immense joie de pouvoir retrouver l’usage de ses jambes grâce à la greffe de ses cellules nasales. Et vous, pensez-vous que notre corps humain possède en lui toutes les solutions pour nous garder en bonne santé ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

L’araignée, Stegodyphus lineatus, donne naissance à ses petits et se liquéfie afin qu’ils puissent la dévorer