13 811 personnes connectées

7 maps pleines de recoins dans lesquelles les passionnés de FPS ne se lassent jamais de combattre

fps-map-uneune

La qualité d’un FPS tient à deux choses : la qualité du gunplay et celle des cartes. Pour faire un jeu durable, l’un ne peut être présent sans l’autre. Une bonne carte se doit d’offrir une géographie diverse tout en améliorant la fluidité des mouvements et un équilibre parfait entre les différentes factions et points stratégiques. Quand ce cahier des charges est rempli, les joueurs peuvent passer des milliers d’heures à jouer sur les mêmes cartes. SooGeek revient sur les plus populaires et les meilleures d’entre elles !

 

7. Call of Duty – Crash

fps-map-cod

Bien entendu, avec une série aussi étendue que Call of Duty, il est difficile de n’en choisir qu’une. Crash remporte la manche devant Overgrown ou Rust, car elle propose un gameplay vraiment intéressant. La carte est constituée de plusieurs bâtiments relativement petits, aux couloirs étroits et aux recoins sombres, parfaits pour camper et sniper. Pour le moment, ça semble être tout ce que l’on déteste dans un FPS, non ? Sauf que la carte retourne le concept contre elle-même en offrant de très nombreuses routes et chemins d’accès pour surprendre l’adversaire et le punir pour camping intensif. C’est donc un jeu d’épée à double tranchant parfaitement équilibré. Cela pousse les snipers à rester sur leurs gardes et ça encourage les autres à chasser les adversaires dans les différents bâtiments. Quel que soit votre style de jeu, vous allez vite devenir paranoïaque sur Crash. L’une des meilleures cartes de la franchise.

 

6. Team Fortress 2 – 2Fort

fps-map-tf

Une carte symétrique avec deux forts séparés par une fosse. Au milieu, un pont, puis, de chaque côté du fossé, trois points d’accès à chaque fort. Un design simple mais efficace qui permet aux snipers de tuer les joueurs depuis les balcons alors que la majorité des joueurs s’évertueront (et se tueront tout court) à passer par le pont central. Tout le monde sait que c’est là que l’action se déroule et c’est au joueur de décider s’il veut soutenir cette lutte permanente entre les deux équipes pour le contrôle de la structure ou s’il veut contourner le problème et s’infiltrer par les égouts qui permettent justement d’éviter les snipers. La symétrie horizontale et la diversité verticale de la carte contribuent à en faire l’une des plus populaires de l’éternel Team Fortress. Cela fait maintenant des années que des serveurs jouent 2Fort en boucle et les joueurs en redemandent.

 

5. Quake II – Tokay’s Tower

fps-map-quake

En parlant de verticalité, voilà tout le principe de cette carte cultissime. Une tour cylindrique avec des balcons parsemés sur ses rebords pour pouvoir sauter de haut en bas. La partie basse contient plus de passages qui étaient la plupart du temps le lieu principal du carnage. C’est une spirale infernale d’action avec des roquettes, des lasers et beaucoup de morts. C’est d’ailleurs l’idée derrière la construction de la carte, en faire une arène digne des gladiateurs : aucune issue possible. Votre seule option est de foncer dans le tas. Vous n’avez pas vraiment le temps de reprendre votre souffle à part peut-être quand c’était à votre tour de mourir. Ce qui est génial avec Tokay’s Tower, c’est que la carte apprend au joueur à ne plus se soucier tant que ça de son K/D, car il sera en dents de scie pour tout le monde. Cela enlève un peu la pression et la frustration et permet de s’éclater sans aucune retenue. Et c’est précisément dans ces conditions que les joueurs font leurs meilleures parties. Une carte verticale brillante à laquelle le monde du FPS doit beaucoup.

 

4. Halo – Blood Gulch

fps-map-halo

Pas besoin de convaincre qui que ce soit du potentiel de cette carte. Bungie la ramène dans chaque nouveau Halo pour le plus grand plaisir des joueurs. Non seulement c’est certainement la carte la plus populaire de la franchise, mais elle a inspiré d’autres cartes très aimées des joueurs comme Valhalla. Un large canyon, un grand espace pour déplacer les véhicules, quelques passages camouflés, des structures pour les points stratégiques et des portails de téléportation. La carte a beau avoir un aspect très simpliste, elle donne les outils aux joueurs pour des expériences toujours différentes. Quand on vous demande de penser au multijoueur de Halo, il y a de grandes chances pour que cela soit cette carte qui vous vienne en tête. Elle est encore aujourd’hui l’exemple parfait pour illustrer le gameplay de Halo : des armes diverses et des véhicules légers pour un gameplay innovant.

 

3. GoldenEye – Facility

fps-map-golden

Mines de proximité dans les toilettes et carreaux blancs sur les murs, ça vous parle ? Si vous avez eu une Nintendo 64 par le passé, il y a fort à parier que vous avez goûté aux joies du multijoueur de GoldenEye, et avec, aux grandes cartes comme Facility ou Complex. C’est véritablement le premier FPS à avoir offert des cartes aussi intelligemment construites et permettant aux joueurs de jouer pendant des mois et des années sans se lasser. Même des décennies plus tard, les cartes de GoldenEye finissent toujours par ressortir dans les conversations sur les meilleurs moments du FPS. Le fait de pouvoir ouvrir et fermer les portes des toilettes, de pouvoir se glisser dans les conduits d’aération et de surprendre ses adversaires par le haut, de se cacher dans les coins les plus défensifs pour attendre le prochain qui veut s’y mettre, c’est tout ce qui rendait l’action des cartes de GoldenEye uniques. Une tonne d’idées novatrices, géniales et inoubliables.

 

2. Counter-Strike – Dust II

fps-map-cs

Que dire de Dust II / de_dust2 qui n’a pas déjà été dit ? Sans doute la carte la plus populaire de l’histoire du FPS. Une création réfléchie dans ses moindres détails, au pixel près, pour que tout soit optimal au déroulement de parties équilibrées et intensives. La carte se situe dans une zone aride, dans un village ouvert, mais qui guide le joueur avec des indications visuelles peintes sur les murs. Même les pavés qui forment le sol sont orientés pour indiquer la direction des objectifs principaux. Chaque objet placé permettant de sauter d’une zone à l’autre, chaque couloir mal éclairé ne l’est pas par erreur et chaque angle est présent pour permettre une fluidité de mouvement parfaite. Ce n’était pas une blague que de dire que chaque pixel est là pour une raison. L’agencement est ordonné et sert brillamment le gunplay épuré et précis de Counter-Strike. Pour la majorité des joueurs, tout simplement la carte indispensable tous FPS confondus. Pour les développeurs de FPS, Dust II est une grande leçon de level design.

 

1. Battlefield – Strike at Karkand

fps-map-bf

Si l’on se demande quelle franchise a réalisé le plus de bonnes cartes au fil des années, il est indéniable que Battlefield arrive en tête de liste. Ce sont des jeux qui, de base, demandent une réflexion plus poussée que ses compétiteurs, car Battlefield propose en plus d’un gunplay entre soldats, des véhicules légers (jeep, moto), des véhicules blindés (tank, LAV, AA), des véhicules aériens (hélicoptère, avion de chasse, bombardier) et des véhicules nautiques (bateau, jet-ski). Toutes les cartes ne proposent pas tous les véhicules à la fois, mais il y a toujours au minimum deux à trois éléments à fusionner sur une carte de Battlefield. Leur création impose donc de trouver une harmonie entre chaque partie de cette équation. Naturellement, il en résulte des cartes plus grandes et plus complexes. Strike At Karkand est apparue dans Battlefield 2 et est rapidement devenue une favorite des joueurs. Et ce n’est pas difficile à comprendre. De par sa taille et sa complexité, c’était à l’époque une carte unique en son genre avec un désert, un village, une ville, un pont énorme et sa rivière, et une zone industrielle encore plus grande que les autres parties réunies. 64 joueurs, 7 à 8 points stratégiques, des soldats, des véhicules.

fps-map-bf2

Une carte entre symétrie à l’échelle macroscopique et asymétrie dans le microscopique. Un rythme qui ne cesse jamais de surprendre le joueur toujours au milieu de l’action, où qu’il soit sur la carte. Tous les angles des bâtiments offrent autant de lignes de tir que de couvertures, et chaque bloc d’habitation est une nouvelle conquête que vous devez arracher à vos ennemis pour faire avancer votre équipe. Des passages ouverts et des goulots, de la verticalité et de la diversité horizontale, de la longue distance comme du combat rapproché. Strike At Karkand propose absolument tout au joueur de manière organique. La carte fut refaite pour Battlefield 2142 puis pour Battlefield 3 à l’occasion du DLC Back To Karkand et fut la meilleure addition de toute la durée de vie du jeu. Plus d’un an après la sortie de Battlefield 4, les joueurs demandaient encore à DICE d’intégrer une version de Karkand. Et il y a fort à parier qu’une demande similaire sera faite pour Battlefield 5 et pour tous ceux à venir. Strike At Karkand est un chef-d’oeuvre du jeu vidéo, une carte que l’on joue mille fois sans que les combats se ressemblent, une carte qui nous pousse à revenir jouer au jeu et qui nous fait rêver de la retrouver dans les futurs épisodes de la franchise.

 

On achète d’abord un FPS comme Battlefield pour son multijoueur. La campagne solo est excitante à faire une fois, mais le multijoueur offre des centaines voire des milliers d’heures qui ne se ressembleront jamais si les cartes proposées sont aussi réussies que celles de cette liste. Fluidité des mouvements, géographie, agencement des structures, éclairage, équilibre entre les camps : tout doit être mesuré pour offrir une expérience parfaite aux joueurs. Des cartes aussi mythiques sont plutôt rares, mais elles marquent les joueurs à vie. Et vous, dans quelle carte de FPS avez-vous passé le plus de temps ?

Ces articles vont vous plaire

icone video
— @DailyGeekShow

À la Renaissance, loucher était caractéristique de beauté pour les femmes italiennes.