12 291 personnes connectées

Votre carte VISA peut être hackée en 4 secondes

piratage-carte-visa-une-3

En matière de piratage, les cartes bancaires comptent parmi les cibles récurrentes des hackers. Malgré les mesures mises en place pour sécuriser les transactions, elles sont toujours sujettes au piratage, en particulier les VISA. Une équipe de chercheurs vient d’ailleurs de mettre au point un programme qui permet en seulement 4 secondes de pirater une carte VISA, preuve que la sécurité des données bancaires est encore insuffisante.

Avec l’explosion du e-commerce, les achats effectués en ligne avec une carte bancaire se sont multipliés. Cette tendance est accompagnée d’un phénomène qui peut toucher n’importe quel acheteur : le piratage de la carte bancaire. Si les sites proposent de plus en plus de moyens pour réaliser des transactions sécurisées, les hackers parviennent toujours à pirater les données bancaires, en particulier celles des personnes possédant une carte VISA.

piratage-carte-visa-portefeuille

Avec plus d’un demi-million de cartes bancaires en circulation en Europe, VISA est un géant du secteur… mais aussi la marque la plus sujette au piratage. Un groupe de chercheurs des universités de Newcastle et du Kent au Royaume-Uni a voulu le démontrer en créant un programme capable de hacker une carte VISA. Il y est parvenu en seulement 4 secondes, il a même pu trouver la date de validité et le pictogramme de celle-ci simplement à partir du numéro de la carte.

Si vous effectuez régulièrement des achats en ligne, vous savez que la plupart les sites réclament votre numéro de carte pour valider un paiement. Toutefois, certains demandent également la date de validité de la carte et son pictogramme visuel. Ce sont ces éléments qui ont permis aux chercheurs de mettre au point leur programme pirate qui utilise le forcing pour trouver les données bancaires. En premier lieu, le programme lance une attaque sur les sites demandant le numéro de la carte et sa date de validité afin de deviner sa durée de validité. Une fois cette information en poche, le programme recommence afin de trouver le pictogramme correspondant à la carte.

Les chercheurs ont essayé cette technique avec 7 cartes bancaires différentes et à chaque fois, en 4 secondes, le programme avait récupéré toutes les données relatives aux numéros des cartes bancaires. Ils ont effectué la même action avec une Mastercard mais l’opération n’a pas marché. Un système de détection des programmes malveillants pourrait donc être en place sur le réseau Mastercard. VISA doit mettre en place un système équivalent pour que ses cartes soient protégées face aux hackers.

Ces articles vont vous plaire

— Kofi Annan

Sans progrès, il n’y a pas de paix possible. Sans paix, il n’y a pas de progrès possible