12 564 personnes connectées

Imprimé en 3D, ce dispositif en titane remplace la cage thoracique détruite par le cancer de certains patients

Un espagnol âgé de 54 ans atteint par un cancer a reçu la prothèse d’une cage thoracique faite à partir d’un titane léger et créée grâce à une imprimante 3D. C’est une première mondiale, car cette cage thoracique est spécifiquement conçue pour s’adapter à la poitrine du patient et a été élaborée pour être viable sur un long terme. SooCurious vous en dit plus sur cette prouesse technologique.

Les chirurgiens de l’hôpital universitaire de Salamanque en Espagne ont décidé qu’une prothèse en titane conçue sur mesure permettrait de mieux reproduire les parties qui avaient été retirées de la poitrine du patient. Des plaques serrées avec des vis en titane ont déjà été implantées dans d’autres patients, mais avec le temps elles peuvent se desserrer, ce qui peut entraîner des complications et d’autres interventions chirurgicales. Cette toute nouvelle prothèse, cependant, a été conçue pour être fixée sur un long terme.

cage-thoracique-3D

Les chirurgiens ont détecté quels endroits devaient être remplacés, puis se sont tournés vers une société spécialisée dans le domaine, basée à Melbourne en Australie, car l’impression en titane exige un niveau élevé d’expertise et d’équipement. L’imprimante fonctionne en dirigeant un faisceau d’électrons pour faire fondre le titane et lui donner la forme souhaitée. Anatomics a utilisé 1,3 million de dollars d’équipement pour concevoir et construire la cage thoracique du patient, c’est la première prothèse de ce genre dans le monde. Elle a ensuite été transportée en Espagne pour être implantée dans le patient. 12 jours après l’intervention, le patient est sorti de l’hôpital et il va désormais beaucoup mieux.

À la rédaction, on est bluffé par cette prouesse technologique qui nous permet de faire un grand bon en avant dans le domaine médical. Dommage que le coût de production soit encore beaucoup trop élevé pour en faire bénéficier tous les patients qui en ont besoin. Et vous, que pensez-vous de cette prothèse révolutionnaire ? Pensez-vous que l’impression 3D soit l’avenir des interventions chirurgicales lourdes ou croyez-vous qu’il va lui falloir encore beaucoup de temps pour se démocratiser car ce genre d’intervention coûte beaucoup trop cher ?

Ces articles vont vous plaire

Il faut aimer la vie, même dans ses formes les moins attirantes

— Cousteau