13 756 personnes connectées

La fiction devient réalité : l’Homme vient de créer une machine permettant de contrôler un insecte par la pensée

Des étudiants de l’université Jiaotong, à Shanghai (Chine), ont développé une technologie qui nous plonge littéralement dans un univers de science-fiction. En plaçant un « sac à dos » électronique sur le dos d’un cafard, ces étudiants ont en effet réussi à guider l’insecte par la simple force de la pensée. SooCurious vous présente ce système qui donnera le cafard à ceux qui ne croient pas au progrès technologique.

Le cafard a été équipé d’un système léger d’électrodes sur son dos, visant à stimuler ses antennes (qui lui permettent de se repérer dans l’espace). Le contrôle a été possible grâce à la technologie de l’électroencéphalographie (EEG). Comme l’indique Wikipédia, « l’électroencéphalographie est une méthode d’exploration cérébrale qui mesure l’activité électrique du cerveau par des électrodes placées sur le cuir chevelu souvent représentée sous la forme d’un tracé appelé électroencéphalogramme. Comparable à l’électrocardiogramme qui permet d’étudier le fonctionnement du cœur, l’EEG est un examen indolore et non-invasif qui renseigne sur l’activité neurophysiologique du cerveau au cours du temps et en particulier du cortex cérébral. »

Le cafard équipé de ses microélectrodes

cafard-controle-pensee-tete-humain-insecte

Ainsi, par la « simple » intervention de la pensée, l’un des étudiants du projet a réussi à contrôler les mouvements du cafard, lui-même équipé d’électrodes et d’une puce, grâce à son casque électroencéphalographique. Il a d’abord réussi à guider l’insecte autour d’une courbe en forme de « S » avant de parvenir à l’orienter dans un chemin bien plus complexe. Certes, comme le montre la vidéo, bien que paraissant hésitant, le cafard ne dépasse jamais la ligne de précision jalonnant le parcours.

cafard-controle-pensee-tete-humain-insecte-schema

Implantées directement à la portée des nerfs de l’antenne du cafard, les microélectrodes étaient reliées à un ordinateur central via un réseau sans fil capable de transmettre des ondes cérébrales. Ondes cérébrales qui, une fois lues par le casque EEG, sont transmises au dispositif de commande. Le casque décode alors l’intention directionnelle de son porteur et l’envoie au récepteur électronique placé sur le dos du cafard, afin de le diriger dans la bonne direction. Les antennes sont stimulées électriquement et reçoivent une indication « droite », « gauche » ou « tout droit » (la marche arrière n’a pas encore été installée sur ce véhicule) de la part du porteur du casque.

cafard-controle-pensee-tete-humain-insecte-parcours-2

cafard-controle-pensee-tete-humain-insecte-parcours-1

Cette technologie incroyable a été saluée par la classe scientifique, qui la considère comme révolutionnaire en matière de contrôle par la pensée. Les chercheurs affirment que cette communication pourrait être développée sur d’autres êtres vivants, la prochaine étape étant de contrôler toute une horde de cafards. Même si cela pourrait être utile dans l’exploration de zones difficiles d’accès, la rédaction de SooCurious reste mitigée quant à l’utilisation d’êtres vivants dans ces expériences.

L’araignée, Stegodyphus lineatus, donne naissance à ses petits et se liquéfie afin qu’ils puissent la dévorer

— @DailyGeekShow