12 341 personnes connectées

Ça existe : les cours de survie face aux zombies !

Votre enfant a perdu le sommeil à force de regarder des films apocalyptiques, mettant en scène des zombies dévorant les entrailles des derniers survivants ? Inscrivez-le dans une université pour suivre des cours de survie aux zombies !

Entre la célèbre série The Walking Dead, ou encore le film 28 jours plus tard, impossible de nier le succès des séries et films d’horreur ayant comme thème principal les zombies. À tel point qu’aujourd’hui, différents organismes se servent de cette thématique pour attirer un public jeune.

Ainsi les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) proposent d’apprendre à faire face à une attaque inopinée de zombies pour augmenter ses chances de survie en cas de catastrophe naturelle ! Selon le Dr Ali Khan, directeur des CDC, « Si vous êtes bien équipés pour faire face à une invasion de zombies, alors vous serez aussi préparés en cas de cyclone, de pandémie, de tremblement de terre ou d’attentat terroriste ».

L’Université de l’État du Michigan (États-Unis) a également décidé de surfer sur cet engouement et de s’en servir comme prétexte pour proposer à ses étudiants de suivre des « cours de survie aux zombies ». Bien sûr, les sujets étudiés sont plus sérieux : l’étude des comportements humains, de la structure des organisations sociales, de la famille et même du gouvernement en cas de catastrophe. Glenn Stuztky, enseignant en sciences sociales dans cette université explique qu’ « en période de catastrophe, certaines personnes font preuve d’humanité alors que d’autres la perdent, dans quel groupe serez-vous? ».

Toutefois, si tout ça vous semble trop académique, sachez qu’une association, créée par des fans du film 28 jours plus tard propose de véritables camps de survie avec pour scénario, une  invasion de zombies.  Après ça, vous devriez être capable de faire face à tout type de catastrophe naturelle !

Alors, envie de retourner sur les bancs de l’école, pour faire partie des derniers survivants lors d’une hypothétique invasion de morts-vivants ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux