13 901 personnes connectées

Écologiques et plus sûrs, les bus sans chauffeur révolutionnent déjà les transports en commun dans plusieurs villes

Le futur est déjà là. En effet, plusieurs villes ont déjà adopté les bus autonomes sans chauffeur. En règle générale, ces véhicules ne parcourent pas de longues distances et dépassent rarement les 25 km/h. C’est pourtant un pas de géant pour les innovations à venir. Quelques programmes sont en cours de test et ne prennent pas de passagers, mais cela ne devrait plus tarder. SooCurious vous présente plusieurs villes possédant d’ores et déjà un bus autonome.

Lausanne, Suisse

02-busautonome-gizmodo

03-busautonome-gizmodo

04-busautonome-gizmodo

05-busautonome-gizmodo

06-busautonome-gizmodo

07-busautonome-gizmodo

Depuis juin 2015, la ville a adopté 6 navettes EasyMile’s EZ10 qui aident les étudiants et les professeurs du campus à se déplacer à travers le site depuis la station de métro. Roulant sur un trajet de mois de 3 kilomètres, ces petits véhicules n’ont causé aucun accident depuis leur installation. En effet, ils sont munis de détecteurs d’obstacles performants en toutes conditions.

 

Trikala, Grèce

08-busautonome-gizmodo

09-citymobil-euronews

10-citymobil-euronews

11-citymobil-euronews

12-citymobil-euronews

13-citymobil-euronews

Cette ville de 80 000 habitants est la première à tester la CityMobil2 dans un trafic réel. En effet, ce véhicule Made in France partage la route avec les vélos, les piétons et les voitures, tout en restant dans une voie réservée. Il roule sur un trajet d’environ 2,5 kilomètres et peut prendre 10 personnes. Ces systèmes de transport automatiques peuvent fournir un moyen de se déplacer dans les zones à faible demande ou compléter les trajets déjà en place. La CityMobil2 est en test dans plusieurs villes d’Europe en plus de la Grèce : en Espagne, en Italie, en Finlande et en France à La Rochelle.

 

Zhengzhou, Chine

09-busautonome-gizmodo

16-chauffeurbus-yutong

14-busautonome-gizmodo

15-busautonome-gizmodo

Ce bus de la compagnie chinoise Yutong est actuellement en test dans les rues de la ville de Zhengzhou et se déplace sur une voie de près de 30 km. Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce véhicule peut rouler à près de 65 km/h, effectuer un changement de voie et s’arrêter à un feu sans intervention humaine. Néanmoins, un chauffeur est tout de même là en cas de besoin. La plupart du temps, il semble s’ennuyer !

Ces véhicules sont incroyables. A la rédaction, nous sommes tout simplement époustouflés par cette innovation qui va probablement envahir nos villes très bientôt. Ces bus permettront de fluidifier le trafic tout en évitant la pollution. Cependant, la question concernant le rôle des chauffeurs de bus actuels peut se poser. Pensez-vous que cette innovation n’a que des points positifs ou qu’il est dangereux de se fier à une machine autonome ?

Ces articles vont vous plaire

— Ernest Hemingway

Le monde est un endroit magnifique pour lequel il vaut la peine de se battre.