12 309 personnes connectées

Recyclées et recyclables, ces briques représentent l’avenir de la construction écologique

Dans le domaine de la construction, la recherche de matériaux durables et écologiques est une préoccupation de plus en plus importante, comme l’a bien compris StoneCycling. Cette entreprise hollandaise élabore des briques à partir de déchets de chantiers.

Deux diplômés de l’école d’architecture de la ville de Rotterdam ont décidé de construire leur propre maison sur un terrain inoccupé. Pour cela, ils se sont servis d’un matériau qui n’a jamais été utilisé dans la construction d’une maison : des briques fabriquées à partir des ordures locales. Appelées WasteBasedBricks, les briques sont produites par une start-up appelée StoneCycling, qui a perfectionné sa formule au cours des dernières années.

Stonecycling-3

L’entreprise mélange ainsi les déchets de verre environnants, de la céramique et des matériaux isolants et utilise parfois de l’argile issue des usines de briques traditionnelles et de déchets issus de la démolition de bâtiments, comme l’explique Ward Massa, co-propriétaire de StoneCycling : « Nous aimons utiliser uniquement des matériaux secondaires. » Cette solution permet d’éviter que ces composants « ne terminent dans une décharge » et qu’ils soient « envoyés vers d’autres pays ».

Leur processus utilise aussi moins d’énergie que la fabrication de briques traditionnelles, réduisant encore l’empreinte carbone et ne nécessitant pas de creuser de la nouvelle argile, ce qui nuit à l’environnement.

Stonecycling-2

StoneCycling avait initialement prévu de travailler uniquement avec des déchets provenant de bâtiments démolis, mais cela présentait des défis, comme la composition des gravas issus de la destruction d’immeubles, qui constituent un « mélange de différents matériaux » selon Ward Massa. Et selon lui, « c’est donc difficile pour nous d’utiliser ces déchets parce qu’ils ne sont pas assez purs ».

La compagnie hollandaise a donc davantage focalisé son attention sur les déchets que l’entreprise pouvait obtenir des usines locales. Mais elle a aussi travaillé avec des sociétés de démolition, des sociétés de construction et les législateurs pour essayer de changer la manière dont les bâtiments sont démolis.

Stonecycling-8

StoneCycling travaille aussi avec des étudiants de l’Académie d’architecture d’Amsterdam et des designers de l’entreprise Studioninedots pour développer des briques capables de s’emboiter comme des LEGO sans nécessiter de mortier. Essayé sur un pavillon temporaire d’Amsterdam, le matériau vise à être recyclé plus facilement.

Enfin, la société néerlandaise commence même à travailler sur des projets situés aux Etats-Unis mais ne souhaite pas exporter son matériau à l’étranger sur le long terme. Selon Ward Massa, « il serait préférable de collecter les déchets locaux et de produire là-bas ».

Stonecycling-7 Stonecycling-6 Stonecycling-5 Stonecycling-4 Stonecycling-1

StoneCycling essaie d’attirer de nouveaux investisseurs, ce qui permettra, selon les propriétaires de l’entreprise, de faire évoluer encore le processus de fabrication de leur brique. Pour l’heure, ce nouveau matériau permet déjà de résoudre deux problématiques actuelles : la nécessité de construction de nombreux nouveaux édifices, et l’écologie. Si les moyens de respecter l’environnement vous intéressent, découvrez également ce climatiseur révolutionnaire qui fonctionne sans électricité et se compose de matériaux recyclés.

Ces articles vont vous plaire

Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

— Philippe Noiret