12 024 personnes connectées

Bill Gates, submergé d’émotions, raconte son dernier moment partagé avec Steve Jobs

bill-gates-submerge-demotions-raconte-son-dernier-moment-partage-avec-steve-jobs-une

Dans une interview pour une chaîne américaine, Bill Gates revient sur quelques détails de sa relation avec le co-fondateur d’Apple, Steve Jobs. L’occasion pour lui de s’ouvrir de façon émouvante sur la toute dernière fois qu’il a vu Steve Jobs avant sa mort.

Bill Gates, le fondateur de Microsoft est revenu sur sa relation avec Steve Jobs dans une interview pour l’émission 60 Minutes de la chaîne américaine ABC. Cette émission était largement consacrée à la fondation caritative de Gates mais a rapidement glissé vers une interview à cœur ouvert. Ce n’est peut-être pas de connaissance publique mais Steve Jobs et Bill Gates sont des amis de longue date, malgré le fait que leurs deux firmes respectives ont longtemps été (et le sont toujours) concurrentes. Et lorsque la conversation aborde ce sujet, Bill Gates se livre avec émotion sur cette relation.

« On a pratiquement grandi ensemble« , explique-t-il avant de raconter leur toute dernière rencontre avant que Steve Jobs ne meure d’un cancer du pancréas le 5 octobre 2011. « On a parlé de ce que nous avons appris, de nos familles… De tout et de rien« . Dans le reste de l’interview qui n’a pas encore été diffusé, Bill Gates continue : « Il n’était pas mélancolique et me disait « Oh, nous n’avons pas vraiment amélioré les technologie d’éducation, qu’en penses-tu ? »… […] Il m’a montré son bateau et avait dans l’idée de pouvoir y faire un tour alors même que je savais que ça n’arriverait probablement pas« .

Même s’il ne le laisse pas transparaître facilement, on arrive à sentir l’émotion dans la voix de Bill Gates quand il repense à son vieux rival et ami. C’est d’ailleurs impressionnant de voir que cette concurrence les a toujours poussés à voir plus loin en terme de technologie. Avez-vous trouvé ce témoignage sincère ?

Ces articles vont vous plaire

icone video
— Ken Loach

Si nous osons dire la vérité sur le passé, peut-être oserons-nous dire la vérité sur le présent.