12 813 personnes connectées

Le Bhoutan devrait inspirer tous les pays : il privilégie le respect de la nature au détriment du profit économique

Depuis plusieurs années, l’idée de préserver la planète et de penser au développement durable sont devenues des leitmotivs majeurs pour la communauté internationale. Si tout le monde est d’accord sur le fait qu’il faut agir, tous ne sont pas prêts à agir radicalement et à diminuer la croissance. Un pays relativement petit et très pauvre en a fait sa politique : le Bhoutan. SooCurious vous dit tout de cette politique durable et courageuse.

Petit pays himalayen situé entre l’Inde et la Chine, le Bhoutan fait figure d’ovni sur la scène internationale. Relativement peu peuplé (741 919 habitants) et de religion bouddhiste (bouddhisme tibétain), ce pays a fait un pari étonnant : celui de privilégier la préservation des ressources naturelles au détriment du développement économique. Le choix s’est avéré risqué puisque la population est assez pauvre, les jeunes sont majoritairement au chômage et l’économie en difficulté.

Pourtant, le Bhoutan, incarné notamment par son charismatique Premier ministre Tshering Tobgay, persiste. Le pays est d’ailleurs connu pour avoir mis en place en 1972 le Bonheur National Brut (mesure du niveau de bonheur de ses habitants) comme principal indicateur économique. De fait, la nation bhoutanaise a une réelle ambition : devenir sur le long terme le pays le mieux conservé au monde.

La Constitution du Bhoutan décrète que le pays doit être perpétuellement constitué à 60 % de forêts (actuellement c’est à 72 %). La moitié du territoire abrite des parcs nationaux, des réserves naturelles et des sites protégés. En outre, le pays est devenu le premier à ne pas émettre de carbone en 2009 (il l’était déjà avant grâce aux forêts qui absorbent le CO2). Il faut dire que la mise en place de cette politique est relativement aisée au Bhoutan.

visu-bhoutan-4Leur politique et leur culture sont liées et en parfaite cohésion. Les monarchies successives ont petit à petit laissé la place à un régime démocratique (premières élections en 2008). En outre, les cours d’eau qui jalonnent le pays fournissent gratuitement de l’hydroélectricité (non polluante). Par ailleurs, le pays a mis en place un programme de développement durable baptisé « Bhutan For Life« .

Le Premier ministre Tshering Tobgay voyage beaucoup tout au long de l’année, afin de présenter son projet écologique nommé « Bhutan For Life ». Le pays étant plutôt pauvre, l’idée est de convaincre de riches investisseurs pour qu’ils financent une partie du projet. Pour protéger la nature et préserver l’environnement, le Bhoutan a besoin d’un budget très conséquent. Un plan de crowdfunding a d’ores et déjà été mis en place (appel aux dons).

visu-bhoutan-5Pour l’instant, le pays a fait la moitié du chemin, principalement grâce à des institutions étrangères qui participent au projet. L’idée a d’ailleurs eu un succès tel qu’elle se répand un peu partout dans le monde (Costa Rica, Brésil, Colombie). Le gouvernement bhoutanais le sait : son salut viendra forcément de cette préservation des richesses naturelles.

Les montagnes et les étendues forestières sont des trésors chéris par le Bhoutan. Pour que leur pays s’inscrive dans la durée, il doit investir. Le Premier ministre entend utiliser le budget de « Bhutan For Life » pour recruter des scientifiques, des gardes-chasses et aussi pour dédouaner les populations vivant dans les zones forestières. En complément de ce projet, la population bhoutanaise se met au diapason.

visu-bhoutan-2Les fermiers ruraux ont de l’électricité gratuitement, comme cela ils n’utilisent pas de bois pour cuisiner. Le pays a créé un programme pour planter de nouveaux arbres (Green For Bhutan) et utilise de plus en plus les lumières LED et les voitures électriques. Le gouvernement entend enfin développer le tourisme mais de façon raisonnée (pour ne pas nuire à l’environnement). Pour de nombreux spécialistes, le Bhoutan peut clairement devenir un modèle à suivre pour les autres pays.

visu-bhoutan-1

Il est certain que le Bhoutan a une culture unique et un mode de fonctionnement peu commun qui permettent de s’inscrire dans la durée. Si un tel projet est assez difficile à concevoir pour d’autres pays, il serait intéressant de s’en inspirer, à plus large échelle. Pour que notre planète ait une chance de durer. L’Homme a d’ailleurs développé ces dernières années de nombreuses technologies écologiques pour construire un avenir durable.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux