12 635 personnes connectées

Adoptez le plus démoniaque des bébés dans Beelzebub, le shōnen explosif de Ryūhei Tamura

Saviez-vous que le roi des démons était un bébé et qu’il avait comme baby-sitter l’une des pires racailles que le monde ait connues ? C’est en tout cas ce qui vous attend dans Beelzebub. Shonen mêlant humour et combats, ce manga sorti en 2009 vous plonge dans le quotidien hors du commun d’un lycéen sans aucun instinct paternel condamné à élever un bébé plus dangereux qu’il en a l’air. Attention, bébé énervé à bord !

Connaissez-vous le lycée d’Ishiyama ? C’est tout simplement le plus dangereux des lycées japonais car quasiment tous ses élèves sont des délinquants. Cependant, il est un élève plus redouté que les autres : Tatsumi Oga alias l’Homme sans pitié. Le jeune homme est connu pour son goût pour la bagarre et sa violence parfois extrême. Toutefois, son quotidien de délinquant va être chamboulé suite à un sauvetage inattendu.

beelzebub-combat

En sortant du lycée, il voit un corps flotter dans une rivière. Oga réussit à le sauver mais à sa grande surprise, le corps s’ouvre en deux et révèle un bébé aux cheveux verts. L’homme flottant était en réalité un test qu’Oga a réussi et qui fait de lui le parent dudit bébé. Sauf que le chérubin n’a rien d’ordinaire car il n’est autre que le futur roi des démons en personne : Kaiser de Emperona Beelzebub IV (ou Beel). Il va se retrouver obligé d’élever l’enfant jusqu’à ce qu’il puisse détruire l’humanité à mois de trouver une personne plus mauvaise que lui qui pourrait s’occuper du bébé. Une quête loin d’être de tout repos, surtout quand les pouvoirs de bébé Beel s’en mêlent !

Aventure sur 28 tomes, Beelzebub est un shonen imaginé par le mangaka Ryuhei Tamura. Il s’agit d’ailleurs de sa première vraie série (ses créations antérieures étant de simples one-shots). D’abord simple one-shot publié en 2009, l’œuvre devient un manga publié dans les pages du légendaire Weekly Shonen Jump. Sa publication a pris fin en février 2014 au Japon avec la sortie du dernier tome du manga. L’histoire a également été adaptée en un anime de 60 épisodes diffusés entre 2001 et 2012.

beelzebub-duo

Ce qui fait la force de Beelzebub, c’est avant tout son duo de héros que tout oppose, aussi bien au niveau physique que via leurs personnalités. Oga est un monstre qui adore faire parler ses poings mais qui cache derrière ses airs de démon un bon fond. Quant à Beel, il peut être terriblement attachant mais aussi redoutable quand il s’énerve, qu’il pleure ou qu’il s’éloigne de son papa d’adoption.

S’ils ont l’air différents, ces 2 personnages se ressemblent et sont en quelque sorte le reflet de l’autre. Leur relation est d’ailleurs le fil conducteur de l’histoire, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est assez spéciale. Si Beel s’attache de suite à son nouveau papa, Oga est loin de vouloir s’occuper de ce mini monstre. Il va d’ailleurs chercher à s’en débarrasser tout au long de l’aventure… avec beaucoup de difficultés car il doit à tout prix trouver quelqu’un de plus méchant et de plus fort que lui. Une quête de shonen inversée qui casse les codes du genre tout en gardant ce qui fait la base de ces histoires.

beelzebub-manga

Contrairement aux épreuves des autres shonens, la mission d‘Oga est d’autant plus difficile à accomplir que Beel et lui ne peuvent être séparés que de 15 mètres au maximum sous peine d’être électrocutés. Vous l’avez deviné, c’est bien l’humour qui prime dans Beelzebub. Entre les situations hilarantes que subit Oga et le caractère imprévisible de Beel, les gags sont au rendez-vous à chaque page. Et c’est avec le sourire que l’on voit les 2 personnages apprendre à cohabiter.

Cependant, les combats n’ont pas été oubliés et les deux héros (oui oui, même le bébé) n’hésitent pas à foncer dans la mêlée et à combiner leurs pouvoirs pour triompher, le tout dans une histoire entre fantastique, comédie et School Life. Des pouvoirs qui ont permis à ce duo original d’intégrer le casting du jeu de combat J-Stars Victory Vs aux côtés de Luffy, Sangoku et les autres légendes du Jump, preuve de la popularité des 2 personnages.

Beelzebub-demon

 

Drôle, original et surtout complètement déjanté, Beelzebub s’est imposé comme l’un des grands noms du shonen. Réunir une racaille et un bébé et en faire de redoutables combattants, il fallait y penser. Le duo au caractère explosif fonctionne d’ailleurs très bien et donne lieu à une histoire aussi prenante que surprenante. Amateurs d’humour, de combats et d’histoires perchées, Baby Beel et Oga vous attendent afin de vous faire découvrir leurs incroyables aventures.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux