13 900 personnes connectées

Ces adorables nouveaux-nés âgés de quelques jours sourient déjà à la vie qui les attend

Quoi de plus mignon qu’un nouveau-né ? On ne peut s’empêcher d’être à chaque fois attendri à la vision de ces bouts de chou. La photographe Sandi Ford a décidé de repousser les limites de l’adorable en prenant en photo des bébés qui sourient en dormant. SooCurious partage avec vous ces images toutes plus touchantes les unes que les autres.

Sandi Ford est une photographe londonienne qui est spécialisée dans les photographies d’enfants et de bébés, qu’ils soient seuls ou avec leurs parents (vous pouvez voir un portrait de Sandi à la fin de l’article). Cette année Sandi a décidé de célébrer le retour du printemps en prenant en photo des bébés qui sourient en dormant sur des couvertures. Pour ses photographies, Sandi privilégie les lumières naturelles et demandent aux parents de ses sujets de lui fournir un accessoire qui leur est cher, ce qui accentue le côté simple et chaleureux de ses clichés. Vous pouvez en voir plus sur le site internet bumpsbabesandbeyond

26757ED900000578-0-image-a-22_1425923639165

26757EE900000578-0-image-a-20_1425923621265

26757F4D00000578-0-image-a-16_1425923595308

26757F6D00000578-0-image-a-13_1425923572426

26757F3900000578-0-image-a-19_1425923602625

26757F5900000578-0-image-a-14_1425923581634

26757F6500000578-0-image-a-23_1425923639401

26757F7600000578-0-image-a-8_1425923548453

26757F4D00000578-0-image-a-16_1425923595308

26757FD500000578-0-image-a-24_1425923656095

 

26757FB100000578-2986756-image-a-28_1425924426931

26757FB500000578-2986756-image-a-29_1425924426956

 

Trop mignon ! À la rédaction, ces images nous ont vraiment fait fondre. On est vraiment fan du travail plein de tendresse réalisé par Sandi. D’ailleurs, ces images nous ont rappelé ces photographies de 44 bébés pleins de joie qui nous avaient aussi beaucoup attendris. Avez-vous été touché pas ces magnifiques photos ?

 

 

Ces articles vont vous plaire

— Montesquieu

Il faudrait convaincre les hommes du bonheur qu’ils ignorent, lors même qu’ils en jouissent