13 875 personnes connectées

Babiller avec un bébé ne le rend pas idiot, cela l’aide au contraire à développer énormément son langage

bebe-babillage-parler-developpement-une

Les parents qui deviennent gaga et babillent devant leurs bébés prêtent à sourire mais en réalité, il s’y prennent très bien car ils font quelque chose de très utile ! Des chercheurs ont en effet démontré que cela participait énormément au développement du langage de l’enfant. DGS vous en dit plus sur cette étonnante étude. 

Les recherches sur le développement oral chez le nourrisson viennent de connaître une évolution marquante qui va rendre service à beaucoup de parents. Si le fait de voir quelqu’un babiller avec son enfant pouvait en agacer certains, sachez maintenant que c’est une étape nécessaire au bébé et à ses futures connaissances linguistiques. Pour arriver à ce constat, des chercheurs de l’université de Washington ont suivi 26 familles pendant quatre jours.

Durant cette période, 26 enfants âgés de moins d’un an ont porté un appareil huit heures par jour. Grâce à cet enregistreur, il a été possible de déterminer le type d’environnement sonore dans lequel vit chacun des nourrissons et comment les parents s’expriment avec lui. Pour chaque sujet, 4000 morceaux audio de plus de 30 secondes ont été analysés pour comprendre combien de personnes étaient présentes et comment elles s’adressaient au bébé et si celui-ci était réceptif aux babillages.

bebe-babillage-parler-developpement1

Un an plus tard, il a été demandé aux parents de remplir un questionnaire concernant le nombre de mots que connaissait leur enfant. Les résultats ont montré que plus les adultes discutaient avec leur bébé, plus celui-ci développait un vocabulaire fourni à partir de ses 2 ans (433 mots connus en moyenne contre 169 pour des nourrissons qui n’ont pas eu de babillages intensifs avec leurs parents). Autres points démontrés, l’enfant était plus réceptif à un seul adulte plutôt qu’à un grand nombre et que le fait d’intensifier les voyelles encourageait le bébé à babiller.

Le fait de devoir parler à son enfant est réputé nécessaire depuis longtemps, mais cette étude prouve qu’il faut le faire intelligemment… en privilégiant la qualité à la quantité. Et lorsque l’on parle de qualité ici, on parle de babillage, aussi étrange que cela puisse paraître. Enfin, il est préférable qu’une personne à la fois discute avec lui.

bebe-babillage-parler-developpement2

Cette étude nous a appris beaucoup de choses sur le développement oral des bébés. Nous savions déjà qu’il fallait régulièrement communiquer avec eux, mais dorénavant nous ne prendrons plus le babillage à la légère :). Allez-vous travailler votre technique de babillage pour converser avec les bébés de votre entourage ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Il existe plus de 915 millions de manière d’emboîter 6 briques de LEGO de 2×4