13 400 personnes connectées

Découverte par accident, cette batterie 29 fois plus durable va révolutionner le monde

Dans de rares et heureux cas, la recherche scientifique jouit d’un petit coup de pouce du hasard. Ce fut notamment le cas lorsqu’une étudiante d’une université américaine a eu la chance de commettre une erreur, et de révolutionner ainsi les batteries électriques. SooCurious vous présente cette innovation remarquable.

Les nanofils d’or, un matériau microscopique qui sert de conducteur électrique, faisaient jusqu’à présent l’objet de nombreux espoirs. Les scientifiques avaient ainsi pour but de les utiliser pour augmenter la longévité des batteries actuelles au lithium. Mais ce type de fils s’était jusqu’alors montré extrêmement fragile, empêchant son usage optimal.

 

Un nanofil par-dessus un cheveu humain :

Nano-fil-d'or

Mya Le Thai, une étudiante en doctorat de l’université de Californie, aux Etats-Unis, participait à des travaux de recherche sur les nanofils d’or. La jeune femme, en manipulant des nanofils juste après avoir effectué une électrolyse, a transféré du gel de Plexiglas tenace sur les fils conducteurs en or. Dès lors, suite à cette erreur, les nanofils se sont montrés plus résistants.
Les chercheurs ont donc décidé d’enfermer un nanofil dans une gaine en dioxyde de manganèse. Puis, ils ont remplacé le lithium, utilisé dans les batteries classiques, par un gel électrolyte. Grâce à cela, ils ont réussi à créer une batterie à la longévité très élevée, capable de supporter 200 000 cycles de chargement et déchargement alors que les équivalents actuels ne peuvent en supporter qu’environ 7000.

 

Mya Le Thai :

Mya-Le-Thai

Même si Reginald Penner, responsable de l’étude, affirme que son équipe n’a pas « encore tout compris au fonctionnement de ces batteries », cette nouvelle technologie pourrait révolutionner l’utilisation des appareils que nous connaissons actuellement.

Car la fabrication des batteries à base de nanofils d’or n’est pas extrêmement coûteuse et, après davantage de recherches, pourrait augmenter la longévité d’appareils connectés en tous genres, mais aussi des voitures électriques, par exemple.

Batterie-shutterstock Un téléphone en manque de batterie via Shutterstock

Ces nouvelles batteries sont une vraie avancée pour la technologie actuelle, mais aussi pour l’écologie. Car accroitre l’autonomie des appareils électriques pourrait notamment réduire l’importance des hydrocarbures. Si ce type d’inventions révolutionnaires vous intéresse, découvrez ce petit disque révolutionnaire qui peut stocker une immense quantité de données durant plusieurs milliards d’années.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux