13 431 personnes connectées

Prenez votre courage à deux mains et pénétrez dans cette terrifiante prison réputée pour être hantée

Ce bâtiment va vous donner des frissons ! Connue comme l’un des édifices le plus hantés des Etats-Unis, cette ancienne prison, appelée « Eastern State Penitentiary » et située à Philadelphie, serait désormais le domicile d’âmes torturées et d’anciens détenus soupçonnés d’errer dans les ruines humides du pénitencier où Al Capone a été enfermé pendant un temps. Ames sensibles s’abstenir, SooCurious vous invite pour une visite guidée qui va vous donner froid dans le dos.

Les prisonniers qui ont été maintenus à l’isolement dans l’Eastern State Penitentiary ont été nombreux à vivre l’horreur d’un tel lieu. Pour donner une idée de l’enfer qui régnait dans ce pénitencier, certains gardes étaient soupçonnés de torturer les détenus. Ces détenus auraient-ils décidé de se venger ? Fermé en 1971 avant de réouvrir en 1996 comme un musée et attraction d’Halloween, de nombreux visiteurs indiquent avoir observé des apparitions fantomatiques. Certains ont même rapporté avoir entendu des cris angoissés provenant des cellules ainsi que des ombres veillant sur la prison.

Une peine de prison à l’Eastern State Penitentiary vous séparait non seulement du monde extérieur mais également de tout contact humain. Construite en 1829, ce fut la première prison à instaurer l’isolement total pour chaque détenu soupçonné d’être atteint de maladies mentales. Lorsque les détenus sortaient de prison, les gardes leur faisaient porter des capuchons sur la tête pour maintenir cet état d’isolement. La prison est aujourd’hui considérée comme l’un des bâtiments les plus hantés d’Amérique.

Les halls hantés : L’Eastern State Penitentiary fut la première prison à mettre en oeuvre l’isolement.

Image-1

Ses murs de pierre en ruines, ses couloirs sombres et ses cellules claustrophobiques retracent 142 ans d’histoire de milliers de criminels. Aujourd’hui, la présence de fantômes dans ce lieu hors du commun est reconnue par certaines personnes affirmant que les âmes blessées des criminels errent encore dans les salles abandonnées. Ceci serait expliqué par le fait que les détenus ont été extrêmement maltraités par les gardiens de prison qui ont trouvé un certain nombre de façons de punir ceux qui se comportaient mal. Selon NPR (National Public Radio), ils utilisaient notamment une méthode de torture consistant à baigner le détenu dans l’eau avant de le laisser sécher dans le froid hivernal jusqu’à ce que la glace se forme sur sa peau. Parfois, ils étaient également attachés si fortement à une chaise que cela pouvait leur couper la circulation du sang et entrainer des amputations. Quant aux pires contrevenants, ils étaient jetés dans le « trou », une sorte de cellule souterraine sans lumière et où il n’y a que peu d’air.

Le système d’isolement a finalement été abandonné lorsque la prison est devenue surpeuplée mais l’Eastern State Penitentiary est tout de même largement soupçonné d’avoir participé au développement de certaines maladies mentales chez les détenus.

Des milliers de prisonniers ont vécu seuls dans de minuscules cellules, mangé seuls, fait de l’exercice seuls.

Image-2
Depuis que la prison est devenue un musée en 1996, les témoignages ne manquent pas. Beaucoup de visiteurs rapportent avoir entendu des bruits étranges ainsi que des traces mystérieuses. Le bloc 12 est notamment devenu célèbre pour les rires froids et angoissants qui y auraient été entendus. De plus, une ombre apparaitrait au niveau de la tour de garde pour surveiller le bâtiment. Gary Johnson, qui veille aujourd’hui sur la prison, a expliqué à NPR qu’il ressentait une emprise sur lui qui l’immobilisait lorsqu’il pénétrait dans le bloc 4. Il a décrit des énergies négatives terribles ainsi que des visages sinistres et tourmentés apparaissant sur les parois des cellules.

Les gardes couvraient la tête des détenus d’une cagoule lorsqu’ils sortaient de leurs cellules.

Image-3

 

Ils auraient été soumis à des formes de torture terribles.
Image-4

 

La prison a même abrité Al Capone dont la chambre de luxe a été rénovée pour les touristes.

Image-5-ok

 

Al Capone a passé la plupart de sa peine d’un an de prison dans un certain confort puisqu’on lui avait autorisé à apporter des tapis, des peintures et des antiquités.

Image-6

Image-7-ok-

Image-8-ok-

Image-9

Image-10

 

Le « trou »
Image-11

Image-12

Image-13

Image-14

Image-15

Image-16

Image-17

Image-18

Image-19-ok-

Cette prison fait froid dans le dos ! Aujourd’hui, elle attise la curiosité de nombreux visiteurs qui viennent à la recherche de sensations fortes. Hantée ou pas, on ne le saura probablement jamais, mais nous pouvons être sûrs que cette prison a encore de beaux jours devant elle en tant qu’attraction. Oseriez-vous vous aventurez dans un tel bâtiment ?

Ces articles vont vous plaire

— Madame de Sévigné

Les premiers sentiments sont toujours les plus naturels.