13 985 personnes connectées

A quoi ressemblerait Barbie si ses mensurations étaient celles d’une vraie femme ?

Depuis longtemps, de nombreuses voix se font entendre contre les mensurations surréalistes de Barbie qui, avouons-le, ne reflètent en aucun cas la réalité. Néanmoins, un homme a eu le courage de s’attaquer au jouet populaire en modifiant son apparence de manière à ce qu’elle ait les mensurations d’une jeune femme.

Ce n’est un secret pour personne : Barbie est dotée de mensurations impossibles à adopter pour une femme de notre monde. Bien trop irréelles d’ailleurs : des jambes démesurées, une forte poitrine, un sourire qui ferait pâlir toutes les stars d’Hollywood, de longs cheveux lisses et soyeux, de grands yeux et une taille de guêpe. Sans oublier qu’elle chausse du 32, c’est important ! Pourtant, de nombreuses femmes ont essayé de lui ressembler. Hélas, seule la chirurgie esthétique peut aider une femme à s’approcher du physique de notre blonde mondiale. Malgré tout, la poupée de Mattel ne cesse d’avoir du succès auprès des petites filles, qui rêvent de lui ressembler plus tard.

Pour changer un petit peu la donne, l’artiste Nickolay Lamm a décidé d’utiliser les mesures moyennes fournies par le CDC (Organisme américain pour le contrôle et la prévention des maladies) d’une jeune femme de 19 ans. A partir de ces données, il a recréé une poupée Barbie sur la base d’un modèle 3D qu’il a ensuite retouché sur Photoshop pour lui donner le même air que Barbie.

voici-a-quoi-ressemblerait-barbie-si-ses-mensurations-etaient-celles-dune-vraie-femme6

Rappelons que ce n’est pas la première fois que l’artiste s’en prend à la célèbre poupée. Après avoir réalisé la première poupée Barbie sans maquillage, en mai dernier, il avait créé une poupée 3D dans le but de prouver que les mensurations de Barbie étaient tout simplement irréelles et ne correspondaient même pas aux mensurations d’un mannequin.

D’après Nickolay Lamm, Barbie serait à l’origine des complexes dont souffrent certaines petites filles et préadolescentes. Il a ainsi expliqué au Daily Mail : « J’ai reçu beaucoup de critiques parce que Barbie est un jouet. Les gens affirment que le jouet ne peut pas faire de mal. Mais, si nous critiquons les mannequins maigres, nous devrions être ouverts quant au fait que Barbie peut influencer négativement les petites filles . J’ai voulu montrer que ce qui est moyen est également beau « , a confié l’artiste. Plus que cela, il a tenté une nouvelle fois d’interpeller la société Mattel, qui fabrique la traditionnelle poupée Barbie depuis 1959.

voici-a-quoi-ressemblerait-barbie-si-ses-mensurations-etaient-celles-dune-vraie-femme1

voici-a-quoi-ressemblerait-barbie-si-ses-mensurations-etaient-celles-dune-vraie-femme2

voici-a-quoi-ressemblerait-barbie-si-ses-mensurations-etaient-celles-dune-vraie-femme3

voici-a-quoi-ressemblerait-barbie-si-ses-mensurations-etaient-celles-dune-vraie-femme4

voici-a-quoi-ressemblerait-barbie-si-ses-mensurations-etaient-celles-dune-vraie-femme5

Grâce à cette nouvelle création, l’artiste veut pousser le fabricant américain à concevoir des poupées plus réalistes. Une démarche honorable lorsque l’on sait qu’aujourd’hui, tout tourne autour de l’apparence. Une Barbie « normale » pourrait alors casser toutes les normes du physique que nous ne connaissons que trop bien. Que pensez-vous de cette démarche ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux