13 902 personnes connectées

Les habitants d’Amsterdam métamorphosent les bancs publics en de véritables bars à ciel ouvert

La capitale des Pays-Bas fait honneur à sa réputation de ville dynamique ! Tous les premiers dimanches du mois, les habitants sont invités à s’asseoir sur les bancs publics qui se transforment en bar, restaurant ou même salon de lecture pour l’occasion. DGS vous détaille cette initiative fantastique.

C’est le collectif Bankjes (signifie banc) qui a eu cette fabuleuse idée de transformer Amsterdam tout entière en un immense bar le temps d’une journée tous les mois. Cela va même plus loin que cela. Les habitants peuvent en effet réserver un banc public pour le dédier au partage et à l’ouverture aux autres. A vous de choisir ce que vous voulez offrir aux passants : une bière, un plat que vous avez préparé ou même des cours de danse ou toute autre activité distrayante et conviviale. Un Français originaire de Marseille s’est d’ailleurs installé dans la capitale des Pays-Bas et y a monté son « Pop Up Pétanque » : un évènement lors duquel il organise un tournoi de boules tout en offrant du vin et du fromage. Ensuite, ce sont les clients eux-mêmes qui déterminent le prix qu’ils souhaitent payer en échange de la prestation.

sante

aperitif

banc

bar

cafe

concert

convivial

couture

danse

jeunes-femmes

ensemble

pique-nique

table

en-bas

lecture

partage

biere

Cette idée de partage nous plait énormément. Nous aimerions beaucoup voir le même genre de projet éclore dans nos rues. Pour les plus impatients d’entre nous, il ne reste plus qu’à réserver le bon week-end pour se rendre à Amsterdam. A la rédaction, certains ont déjà quelques idées qu’ils voudraient mettre en place sur ces bancs publics, à commencer par une piste de danse improvisée ou une dégustation de produits frais. Si vous aviez l’occasion de participer à cette initiative, qu’aimeriez-vous partager avec les passants ?

Ces articles vont vous plaire

— Georges Brassens

Au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi, mieux vaut attendre un peu qu’on le change en ami