12 548 personnes connectées

Les scientifiques sont inquiets : de plus en plus de baleines meurent sur les côtes américaines

Depuis début 2016, un nombre inhabituellement important de baleines à bosse disparaissent depuis la côte est des États-Unis et les scientifiques ne savent pas pourquoi. Les autorités américaines enquêtent actuellement sur cet étrange phénomène qui s’est produit entre le Maine et la Caroline du Nord.


Un accroissement de mortalité important

Cette semaine, l’Administration nationale océanique et atmosphérique des États-Unis (NOAA) a commencé une enquête sur la mortalité qui a touché 41 baleines à bosse entre le Maine et la Caroline du Nord en 2016, dont 15 se sont produites cette année. « Nous avons observé un accroissement annuel important de la mortalité des baleines à bosse depuis le 1er janvier 2016 et la poursuite de ce phénomène en 2017, portant à 41 le nombre de ces cétacés retrouvés morts à ce jour sur les côtes allant du Maine à la Caroline du Nord », précise Mendy Garron, une scientifique de la NOAA.

Si le nombre « normal » de morts de baleines sur cette côte avoisine les 14 par an, déjà 15 d’entre elles se sont échouées en 2017. Des chiffres inquiétants qui ont poussé la NOAA à mettre en place un programme visant à en déterminer la cause.

Baleine à bosse

10 morts par collision avec des bateaux, 10 autres inexpliquées

Si le but de cette opération est de savoir si un problème environnemental en est la cause, l’examen de 20 baleines mortes par les vétérinaires et scientifiques de l’agence a révélé que 10 d’entre elles sont mortes à cause de collisions avec des navires, au vu des multiples traumatismes, tels que des os brisés ou des entailles d’hélices sur le corps qu’elles présentaient. Une empreinte beaucoup trop importante de l’homme quand on sait que le nombre moyen de baleines tuées par des bateaux sur ces côtes est de 1,4 par an. Sinon, les dix autres baleines à bosse mortes examinées « n’avaient aucun signe de maladies infectieuses », a également dit Mendy Garron. Leur mort reste donc inexpliquée, et suggère un souci environnemental.

Baleine à bosse

La plupart des populations de baleines à bosse retirées de la liste des espèces en danger d’extinction

Selon Mme Fauquier, on compte entre 10.400 et 10.752 baleines à bosse, qui se reproduisent dans les Caraïbes, dans cette partie de l’Atlantique Nord. C’est pourquoi a NOAA demande à ce que les navires se tiennent à une distance d’au moins 30 mètres de ces baleines qui sont protégées. Pourtant, la plupart des populations de baleines à bosse ont été retirées de la liste des espèces en danger d’extinction en septembre, après les avoir protégées pendant 40 ans.

Baleine à bosse

Ces articles vont vous plaire

Tokyo est la ville la plus peuplée du monde. En 2016, elle compte plus de 42 millions d’habitants

— @DailyGeekShow