12 076 personnes connectées

Rencontrez les mauvais élèves de Baka to Test to Shokanju, cet anime qui prend l’école au sérieux !

baka-to-test-to-shokanju-une-2

Imaginez un instant que le choix de votre classe et son confort dépendent de vos résultats aux examens scolaires. Cette réalité complètement folle, c’est ce que vivent les héros de Baka to Test to Shokanju. Cet anime déjanté vous invite dans le plus étrange des lycées où, si vous y étiez, vous pourriez faire la guerre avec les autres élèves pour prendre leur place. Sortez vos cahiers, c’est l’heure du test !

 

Bienvenue au lycée Fumizuki, un lycée pas comme les autres où votre place dans une classe est déterminée par vos résultats scolaires. Les meilleurs rejoignent le confort de la classe A tandis que les plus faibles vont en classe F, une classe où il n’y a même pas de table et de chaise. C’est cette école pas comme les autres qu’a réussi à intégrer Akihisa Yoshi, un jeune garçon plein d’entrain. Toutefois, c’est un élève si mauvais qu’il a rejoint la classe F avec son ami d’enfance, Yuji Sakamoto.

baka-to-test-to-shokanju-akihisa

Son calvaire va cependant être de courte durée car Mizuki Himaji, dont il est fou amoureux, rejoint aussi sa classe suite à un concours de circonstances malgré ses bons résultats. Akihisa va alors se lancer dans une quête effrénée afin que les élèves de la classe F deviennent ceux de la classe A. Et pour cela, il n’hésitera pas à affronter toutes les classes de son école et à gravir les échelons pour gagner le coeur de Mizuki.

Avant de devenir un anime, Baka to Test to Shokanju (que l’on peut traduire par Des idiots, des tests et des invocations) était au départ un light novel en 18 tomes écrit par Kenji Inoue entre 2007 et 2015. Son histoire décalée et ses personnages tous plus fous les uns que les autres ont rapidement rendu le roman populaire. En 2010, il est adapté en anime dans une première saison de 13 épisodes. Le succès est tel qu’une deuxième saison, toujours constituée de 13 épisodes, a vu le jour en 2011 ainsi que, la même année, 2 OAV.

En regardant les premières minutes de Baka to Test to Shokanju, on pourrait s’attendre à un anime scolaire classique. Pourtant la série parvient à nous étonner mais surtout à nous faire rire grâce à deux points forts. Le premier est justement les différents élèves de la classe F.

Entre l’allure très féminine d’Hideyoshi (alors que c’est bien un garçon), la fainéantise de Yuji et le côté très pervers de Kota, la classe F réunit une belle brochette de personnalités loufoques auxquelles chacun peut s’identifier. Des personnalités au service de l’autre point fort de la série : des histoires farfelues se combinant étonnamment bien avec la vie au lycée et ce même si le fantastique s’en mêle.

baka-to-test-to-shokanju-classe

Contrairement à d’autres animes ayant pour thème le School Life, Baka to Test to Shokanju met davantage en avant l’aspect scolaire. Le fonctionnement du lycée Fumizuki étant particulier, l’anime se concentre sur les tentatives de la classe F pour grimper les échelons. En cela, il se focalise sur un détail souvent laissé de côté : la rivalité entre les classes.

Le fait d’utiliser les résultats pour déterminer la force des invocations est une bonne chose, même si elle n’est pas vraiment au service des héros. Même si l’humour est le cœur même de la série, elle met aussi l’accent sur le fait de toujours devoir travailler pour rester au top ou justement pour gagner du galon.

baka-to-test-to-shokanju-combat

Bien sûr, les valeurs plus classiques des shonen sont présentes comme l’esprit d’équipe (les élèves n’hésitant pas pour cela à créer des plans douteux), la détermination, la solidarité, le courage et une petite dose d’amour servie avec un peu d’ecchi. Enfin, l’anime nous montre surtout via les personnages de Mizuki Himeji et de Yuji Sakamoto qu’il ne faut pas se fier simplement aux résultats d’un seul test et que notre potentiel est parfois bien plus grand que l’étiquette que l’on peut nous coller.

Très populaire au Japon, Baka to Test to Shokanju a fait l’objet de plusieurs adaptations en plus de la version animée. La licence est ainsi passée par la case manga avec une première adaptation fidèle au roman d’origine totalisant 13 tomes, un spin-off de 6 tomes et une adaptation en yonkoma. Les aventures de la classe F ont aussi été transposées en jeu vidéo dans Baka to Test to Shokanju : Portable, un titre sorti sur PSP uniquement au japon fin 2012.

baka-to-test-to-shokanju-groupe

 

En seulement 2 saisons et malgré ses résultats scolaires, la classe F de Bata to Test to Shokanju a réussi à conquérir le cœur de bien des fans. Entre fantastique, School Life et humour, la série nous propose pour une fois de suivre des loosers qui se donnent du mal pour atteindre leur objectif : un bel exemple de détermination. Avec ses personnages loufoques et son humour aussi idiot que détonant, on aurait presque envie de rejoindre cette classe où il fait bon vivre même si le sol n’a pas l’air très confortable !

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux