12 951 personnes connectées

On a testé pour vous la nouvelle Audi TT équipée de son cockpit virtuel révolutionnaire

red-audi-tt-ultime-une

Le célèbre constructeur automobile allemand, Audi, est plus que jamais au centre de l’attention avec la 3e génération de son coupé légendaire. Présentée au Salon de l’automobile de Genève en mars 2014, la nouvelle Audi TT a tout pour plaire : ce bolide sportif et élégant est également un petit bijou de technologie puisqu’il est équipé du virtual cockpit, un tableau de bord digital futuriste centré sur le conducteur. On l’a testé pour vous.

La 3e génération de l’Audi TT qui a été dévoilée au grand public un peu plus tôt dans l’année (en mars de 2014 pour être précis) à l’occasion du Salon international de l’automobile de Genève, s’inscrit dans la lignée des précédentes. Ainsi, 19 ans après la présentation de la première du nom (1995), la nouvelle TT ressemble, de l’extérieur, beaucoup à ses aînées. Et c’est tant mieux ! Cela dit, si l’arrière demeure arrondi comme à l’accoutumée, l’avant a quant à lui, bénéficié d’un joli lifting, donnant au coupé un visage bien plus agressif. On notera notamment le retour du sigle aux quatre anneaux sur le capot, comme chez sa consoeur, l’Audi R8.

Mais c’est bien à l’intérieur de l’habitacle que la nouvelle TT fait de la pub’ aux nouvelles technologies. Dès l’ouverture de la portière, une chose saute aux yeux : mis à part les supports d’aération, il n’y a plus rien sur le tableau de bord. Et pour cause, tout se passe désormais sous les yeux du conducteur grâce à la technologie Audi virtual cockpit qui « combine les fonctions d’un écran MMI central et d’un tableau de bord traditionnel dans un écran digital TFT unique de 12,3 pouces ».

Ce tableau de bord futuriste alimenté par un processeur Quad-Core Tegra 30 Chip, de la série Tegra 3 de Nvidia, est donc situé dans la ligne de mire du conducteur afin que ce dernier ne détourne que très peu son regard de la route. Niveau affichage, toutes les informations sont projetées via des images en 3D et les détails sont très TRÈS nets (mais genre vraiment nets hein 😛 !), ce qui rend l’expérience de conduite encore plus appréciable et facilite la navigation. De plus, l’Audi virtual cockpit offre la possibilité au conducteur de choisir entre 2 modes d’affichage différents, « Classique » et « Infotainment » , ce qui est fort appréciable compte tenu du fait que chacun a ses petites préférences visuelles. Ainsi, en mode « Classique » , le compte-tours et le compteur de vitesse occupent une bonne partie de l’écran. A contrario, la configuration « Infotainment » permet d’afficher un plus large panel de fonctionnalités, comme le téléphone ou les services multimédia.

En ce qui concerne la prise en main du virtual cockpit, bien qu’elle puisse s’avérer un poil complexe au début, on s’y fait tout de même relativement vite et les habitués de la marque n’auront aucun mal à retrouver rapidement leurs sensations. Au volant ou via le nouveau terminal MMI intelligent d’Audi, qui fonctionne aussi simplement qu’un joystick, les commandes sont pensées de façon à simplifier la vie du conducteur tout en lui procurant un certain plaisir d’utilisation. Un plaisir qui est également entretenu par la rapidité d’action du virtual cockpit : le processeur graphique Nvidia intégré offre une fluidité vraiment appréciable et permet à l’écran d’être ultra réceptif. De plus, il garantit également une précision absolue des aiguilles du compteur de vitesse et du compte-tours. En gros, ce tableau de bord du futur a vraiment tout pour plaire : l’essayer, c’est l’adopter.

ecran-accueil-virtual-cockpit

virtual-cockpit-mode-infotainement

virtual-cockpit-mode-classique

point-de-vue-conducteur

interieur-audi-tt

cockpit-virtuel

vue-conducteur-virtual-cockpit

volant-tableau-bord-futur

Enfin, on ne pouvait pas écrire sur le dernier coupé d’Audi sans vous parler un peu de la bête et de ce qu’elle a dans le ventre. Grâce à Audi France, nous avons donc eu la chance de prendre place à bord de la dernière TT Coupé 2.0 TFSI 230 S Line quattro S Tronic. Et en rouge s’il vous plait ! Autant vous dire que ça fait un bruit magnifique, que ça va vite (voir très vite !), qu’on est bien installé dedans et que la légendaire technologie quattro rend la conduite sportive encore plus appréciable. Et, contrairement aux idées reçues, la TT n’est pas un gouffre à carburant : 6,4L/100km en consommation mixte, c’est loin d’être énorme compte tenu de la puissance du moteur. En résumé, c’est une sportive à l’image d’Audi : élégante et avant-gardiste. On est conquis ! Enfin, sauf par le prix : 49 700 € pour la version S Line quattro S Tronic, ça pique un peu 😛 !

arbre-audi-tt-rouge

arriere-audi-tt

coupe-audi-sport

audi-tt-coupe

avant-audi-tt

pneu-sport-tt

moteur-tfsi-2-230

sigle-tt-trappe-essence

logo-s-line

 

En bonus, voici le spot publicitaire de l’Audi TT en version longue, réalisé par l’agence Fred & Farid :

La nouvelle Audi TT est vraiment pleine de surprises : au-delà de sa ligne très séduisante et de la technologie quattro présente sur le modèle que nous avons essayé, c’est bel et bien le virtual cockpit qui est la véritable star du nouveau coupé d’Audi. Intuitif, design, rapide et esthétique, nous on en pince littéralement pour ce petit bijou de technologie. Avez-vous la sensation qu’un tableau de bord high-tech est automatiquement plus fiable qu’un cockpit traditionnel ?

Ces articles vont vous plaire

— François Mitterrand

Qu’est-ce que la vieillesse ? C’est d’abord perdre la curiosité.