13 666 personnes connectées

Attention, il y a 2 fois plus de risques de blessures graves à vélo en cas de chute sans casque qu’à moto

attention-il-y-a-2-fois-plus-de-risques-de-blessures-graves-a-velo-quen-moto-en-cas-de-chute-sans-casque-une

Une toute nouvelle étude nous confirme le fait que ne pas porter de casque lorsqu’on fait du vélo est plus dangereux que de ne pas en porter un à moto. Des résultats étonnants sachant qu’on a tendance à penser que les véhicules plus rapides sont encore plus dangereux que les autres sans protection.

Emmanuelle Amoros, chercheuse à l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar) a réalisé une étude en 2011 qui montrait que le port du casque pour un cycliste pouvait réduire de 30 à 70% les graves risques de blessures à la tête.

Or, une nouvelle étude vient appuyer ce point. Réalisée par des chercheurs à L’Université de Sydney et publiée dans le journal médical d’Australie, cette étude explique que les cyclistes ne portant pas de casque avaient 5,6 fois plus de chances de subir un traumatisme crânien et jusqu’à 5,5 fois plus de chances de subir un grave traumatisme, par rapport à leurs homologues avec casque. Elle a été réalisée en utilisant les données recueillies sur 348 patients admis pour des de graves blessures à la tête entre juillet 2008 et juin 2009.

attention-il-y-a-2-fois-plus-de-risques-de-blessures-graves-a-velo-quen-moto-en-cas-de-chute-sans-casque1

Et en ce qui concerne les motards, ceux qui ne portent pas de casque ont 2,2 fois plus de chances de subir un traumatisme crânien et près de 3,5 fois plus de chances d’en subir un plus grave, comparativement aux motards ne portant pas de protection à la tête. Les chercheurs écrivent dans leur publication que l’effet protecteur d’un casque apparaît deux fois plus grand chez les cyclistes que chez les motards.

Au contraire, comme l’explique cet article de Terraeco, une étude australienne publiée en 2011 explique que 80% des cyclistes gravement blessés ou décédés portaient un casque au moment de l’accident. Ce qui prouve dans tous les cas que le casque ne protège pas complètement lorsque l’accident est très grave. Pire encore, selon une expérience réalisée au Royaume Uni en 2005 montrait que les voitures étaient plus susceptibles de frôler dangereusement les cyclistes lorsque ceux-ci portaient des casques.

attention-il-y-a-2-fois-plus-de-risques-de-blessures-graves-a-velo-quen-moto-en-cas-de-chute-sans-casque2

attention-il-y-a-2-fois-plus-de-risques-de-blessures-graves-a-velo-quen-moto-en-cas-de-chute-sans-casque3

attention-il-y-a-2-fois-plus-de-risques-de-blessures-graves-a-velo-quen-moto-en-cas-de-chute-sans-casque4

Une nouvelle étude intéressante qui appuie ce que nous pensions presque tous à la rédac’ : les casques pour vélo sont utiles !  Mais utile ne rime pas forcément avec pratique, et il faut avouer qu’un casque c’est plutôt encombrant… Et pour vous, le casque pour le vélo, c’est un outil indispensable ou un simple accessoire inutile ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux