13 038 personnes connectées

La technologie rend-elle votre niveau d’attention pire que celui d’un poisson rouge ?

une-technologie-poissonLa technologie influe négativement notre niveau d'attention via Shutterstock

Les nouvelles technologies constituent indéniablement un progrès dans notre manière de communiquer, de travailler et de se cultiver. Mais un étude menée par Microsoft laisse entendre que ces inventions diminuent notre niveau d’attention. SooCurious vous en dit plus sur ces résultats et sur leur portée réelle.

L’étude de Microsoft a porté sur 2000 Canadiens, dont l’entreprise américaine a étudié les niveaux d’attention. Et les conclusions en sont dramatiques, du moins à première vue. Elles stipulent notamment qu’en 2015, les jeunes n’accordaient que 8 secondes d’attention à une information lorsque cette durée atteignait 12 secondes en 2000. Les poissons rouges, eux, consacrent 9 secondes à cette tâche.

Attention1 Une femme perd progressivement son attention via Shutterstock

Pour expliquer cette diminution du temps d’attention moyen consacré à une information, d’aucuns font le rapprochement avec le développement de nouveaux moyens de communication. Depuis 2000, notre société a connu l’émergence des smartphones (l’iPhone date de 2007), l’explosion de Facebook (2004) ou encore d’Instagram (2010). Mais les changements enregistrés n’ont pas forcément la portée que l’on pourrait – ou voudrait – leur attribuer.

Car cette étude de Microsoft n’est pas sans faille : par exemple, elle ne contient pas de réel détail sur l’attention humaine en dehors des pages étudiées par l’entreprise informatique, ou même sur celle des poissons rouges. Et pour cause : l’attention est une chose incroyablement difficile à étudier et la manière dont elle est testée influe énormément sur les résultats obtenus.

 

Le premier iPhone est sorti en 2007 : 

Iphone

Mais même en supposant que les chiffres figurant dans le rapport de Microsoft reflètent certaines recherches – quelle que soit la méthode utilisée pour obtenir ces données -, il reste déraisonnable de les appliquer à d’autres situations que celles dans lesquelles les résultats ont été obtenus. Les appliquer à tous les aspects de notre vie, comme le rapport suppose que nous devrions le faire, constituerait une extrapolation excessive.

Plus important encore, nos esprits sont des systèmes adaptatifs, qui se réorganisent constamment et re-concentrent nos facultés mentales en fonction de notre environnent. Donc, l’idée que notre capacité à se concentrer puisse changer en même temps que notre nouveau monde connecté n’est ni surprenante, ni particulièrement inquiétante.

Attention2 Un homme se concentre sur son ordinateur via Shutterstock

De manière plus générale, la recherche scientifique met en exergue un effet de la technologie moderne sur nos capacités cognitives. Mais contrairement à l’opinion populaire, les résultats indiquent que notre capacité d’attention est en réalité augmentée par la technologie. Par exemple, les joueurs réguliers de jeux vidéo ont démontré de meilleures capacités attentionnelles que les non-joueurs. Inversement, les non-joueurs qui ont commencé à pratiquer les jeux vidéo ont commencé à montrer les mêmes améliorations.

Il n’y a donc aucune raison pour laquelle le monde moderne devrait nécessairement diminuer nos capacités mentales, et aucune raison de craindre que ces capacités changent. Car nos facultés cognitives sont en constante évolution et varient même naturellement au cours d’une journée.

Jeuxvideo Trois amis jouent aux jeux vidéo via Shutterstock

Aussi intéressantes et multiples que soient les variations des capacités cognitives, il demeure une question plus pertinente : Qui (ou quoi), dans notre environnement, mène à ces changements ? Cette question est aussi bien plus facile à résoudre.

Le nombre croissant de distractions dans notre monde est en partie dû aux moyens nouveaux et évoluants par lesquels les annonceurs peuvent soumettre leurs messages au public. Réaliser cela nous aide à comprendre que notre attention est une ressource ardemment disputée des annonceurs.

Publicite Des panneaux publicitaires via Shutterstock

Le monde en ligne est de plus en plus composé d’espaces où les annonceurs essaient de nous tenter avec leurs produits. De même, les espaces publics sont de plus en plus remplis de publicités qui peuvent jouer des sons et de la vidéo pour capturer davantage notre attention. Echapper à ce champ de bataille publicitaire devient un luxe du monde moderne. C’est ainsi que les espaces VIP – et onéreux – des aéroports sont silencieux, dénués d’annonces criardes, et que beaucoup d’applications proposent une version payante dénuée de publicité.

Nos capacités mentales sont donc en train de changer, comme elles l’ont toujours fait, dans le but de répondre au mieux aux changements de notre environnement. Mais désormais plus que jamais, notre environnement est fait par ceux qui veulent accéder à notre attention, ou en vendre l’accès. Il sera certainement intéressant de voir comment nos facultés cognitives vont s’adapter pour faire face à ce nouveau challenge.

CarreVIP L’espace VIP d’un aéroport via Shutterstock

Ces révélations sur l’attention et son évolution sont surprenantes. Car malgré une diminution de notre temps d’attention moyen sur chaque information, ceci n’est le résultat que d’une adaptation de l’Homme à un environnement en évolution. Mieux encore, la technologie a clairement un impact positif sur notre capacité à nous concentrer. Si ce genre d’analyses vous intéresse, découvrez également ces études qui démontrent que la paresse est génétique. A la lecture des résultats sur l’attention, quel regard portez-vous sur les annonceurs publicitaires ?