13 038 personnes connectées

Attention dans vos bureaux : vos patrons se mettent à Big Brother !

Après l’arrivée des caméras dans les magasins et dans la rue, elles débarquent dans votre bureau… Etre surveillé pendant que vous êtes au travail ? Hors de question ! Et pourtant ça vous arrive et sûrement à votre insu… La CNIL le confirme : les patrons se transforment en Big Brother et de plus en plus de salariés en sont victimes !

Tout le monde aime être tranquille au travail et ne veut pas être surveillé par son patron. C’est sûr ! Et pourtant, le nombre de salariés traqués ne cesse d’augmenter. Vidéo-surveillance, logiciels mouchards, micros, fichage, consultation d’informations confidentielles, les moyens d’espionnages sont nombreux.

Les caméras de surveillances font rages dans les entreprises et ne sont plus utilisées dans le seul but de se protéger contre le vol mais aussi pour scruter les moindres faits et gestes des employés ! En effet, 1 500 plaintes ont étés déposées à la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) contre l’espionnage, la mise sur écoute ou intrusion dans la vie privée et données confidentielles. Ça fait peur ! Et pour exemple, la société d’équipement médical Oceatech qui n’a apparemment pas du tout confiance en ses employés puisqu’elle dispose de 8 caméras pour ses 8 employés : une au-dessus des postes de travail, et deux autres placées dans la cuisine et dans la salle de réunion. Ce système offre la possibilité de visionner les images depuis son bureau mais aussi de chez soi. C’est à se demander si le patron de cette entreprise n’avait pas autre chose de plus important à faire ou s’il n’était pas atteint d’un quelconque trouble émotionnel… Ceci dit, heureusement pour le bien être de ses employés, cette action a été dénoncée immédiatement. 😉

Mais malheureusement ce type de surveillance se multiplie. Selon la CNIL, depuis trois ans, le nombre d’installation de caméras de surveillance a doublé. Ceci a été justifié par la nécessité de renforcer la sécurité des entreprises, en évitant entre autres la dispersion d’informations confidentielles. Mais étrangement on remarque une hausse des plaintes déposées de 13% en un an. Une excuse qui possède donc des limites …

Allez vous lancer une mission commando pour vérifier que vous n’êtes pas filmé ?

Ces articles vont vous plaire

Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l’existence

— Léon Blum