13 786 personnes connectées

Envolez-vous avec Astro Boy, le petit robot emblématique qui a marqué l’univers des mangas

Si on ne devait retenir qu’une seule figure emblématique du manga, ce serait sans doute Astro Boy, le personnage créé par le « Dieu du Manga » Osamu Tezuka. Apparu en 1951 en manga et en 1963 sur les écrans, le petit robot n’a jamais perdu en popularité, et cela fait maintenant plus de 60 ans qu’il constitue toujours l’un des membres fondateurs de la culture pop japonaise contemporaine. SooGeek vous en dit plus sur ce héros exceptionnel. 

 

L’histoire d’un robot petit garçon

 

L’histoire d’Astro Boy se déroule dans le futur, en 2003 (eh oui, il ne faut pas oublier que le manga a été écrit dans les années 1950), dans un monde où les humains et les robots créés par eux cohabitent. Le chef du ministère des sciences, le Docteur Tenma, décide de créer un robot à l’image de son jeune fils Tobio, mort renversé par une voiture (les raisons de l’absence de Tobio diffèrent selon les versions). Cependant, le Docteur Tenma se rend rapidement compte que le robot qu’il a créé ne pourra jamais remplacer la place laissée vacante par son fils : il ne vieillira jamais et surtout ne pensera jamais véritablement comme un enfant.

 

La couverture du premier volume d’Astro Boy (édition américaine) : 

astroboy-manga

 

Le Docteur Tenma décide donc au final d’abandonner Astro. Ce dernier finit dans un cirque où il est exploité par le cruel gestionnaire Hamegg. Repéré par le Professeur Ochanimazu, le petit robot est racheté par ce défenseur de l’harmonie entre les robots et les humains. Ochanimazu va apprendre à Astro à s’épanouir, et également lui permettre de découvrir ses capacités hors normes : une force colossale grâce à un moteur de 100 000 chevaux, des bottes-fusées, un laser dans le doigt et un canon dans le bras… Astro va petit à petit apprendre à utiliser ses pouvoirs et s’en servir pour lutter contre le crime, les humains et les robots cherchant à se nuire mutuellement et même des menaces extraterrestres !

 

Une vie en manga mais aussi en anime

 

Astro Boy est apparu bien sûr dans son manga écrit par Osamu Tezuka, et dont la publication initiale s’est étalée de 1951 à 1968. L’histoire du petit robot est étalée sur 23 volumes, ces derniers s’étant vendus à plus de 100 millions d’exemplaires au Japon et à travers le monde, confirmant le succès phénoménal du personnage. Fait exceptionnel d’ailleurs dans le Japon des années 1960, Astro Boy devient la première série animée dont les épisodes sont diffusés de manière hebdomadaire au pays du Soleil-Levant, sur la chaîne de télévision Fuji TV. La série est diffusée de 1963 à 1966, et elle compte tout de même au total 193 épisodes.

 

La série d’animation Astro Boy originelle : 

https://www.youtube.com/watch?v=pnX-0fbXzyA

 

On aurait cependant pu croire que le succès d’Astro Boy serait limité dans le temps, mais il n’en a rien été. En effet pas moins de deux autres séries ont vu le jour : une diffusée entre 1980 et 1981 et constituée de 51 épisodes diffusés sur la chaîne de télévision japonaise NTV, et enfin une en 2003 toujours constituée de 51 épisodes diffusés sur Animax et Fuji TV. C’est d’ailleurs en 2003 qu’avait lieu la naissance supposée d’Astro Boy et à cette occasion le mangaka Akira Himekawa a réalisé un nouveau manga racontant une nouvelle fois l’histoire du petit robot créé par le « Dieu du Manga », Osamu Tezuka étant mort en 1989. Il est à noter d’ailleurs que ces nouvelles variations se permettent toutes quelques libertés par rapport à la version d’origine.

 

Un emblème au Japon et un personnage populaire en Occident

 

De fait, c’est la première série Astro Boy qui, avant le manga, est diffusée en Occident, notamment aux Etats-Unis (où, les lieux, les noms et prénoms des personnages de la série sont américanisés dans la traduction afin d’adapter la série au public), où elle rencontre un très grand succès. Les aventures d’Astro Boy arriveront en France dans les années 1980, lorsque le Club Dorothée diffusera la seconde série adaptée du manga. Quant à ce dernier, il ne sera publié en Occident que tardivement, dans les années 1990, mais ne manquera pas de rencontrer lui aussi son public. Le personnage a également été adapté en film en images de synthèse par un studio hongkongais en 2009.

 

Le film Astro Boy réalisé en 2009 : 

astro-boy

 

C’est cependant au Japon qu’il faut regarder encore et toujours pour se rendre compte que la popularité du petit robot est toujours vivace. Le générique de la série originelle sert de jingle dédié à l’une des gares de Tokyo, et le personnage est considéré, à l’instar du reste des créations du maitre Tezuka, comme un emblème de la culture japonaise moderne. Tezuka avait créé son personnage comme l’incarnation de l’espoir et de l’optimisme, et même si les dures années de l’après-guerre sont passées, cet idéal reste vivace. D’ailleurs Astro Boy a sans doute participé au goût du Japon pour la robotique, et plusieurs experts en robotique japonais ont reconnu s’être inspirés d’Astro pour le design de certaines de leurs créations. La boucle est bouclée !

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Osamu Tezuka a créé là un personnage assez exceptionnel. Cela fait bien des années maintenant qu’Astro Boy fait partie de la culture japonaise, et même mondiale puisqu’il faut évidemment tenir compte de sa diffusion en Occident dès les années 1960. A l’image de l’empreinte que son créateur a laissée globalement dans le monde du manga et de l’animation. Quel élément à propos d’Astro Boy vous impressionne le plus ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux