13 279 personnes connectées

Brian a pris 20 drogues différentes pour dévoiler sa perception de leurs effets dans de fascinantes illustrations

Le graphiste Brian Pollet, alias Pixel-Pusha, a repoussé ses propres limites. Afin de mieux saisir les effets des drogues, il s’est adonné à une expérience artistique pour le moins… psychédélique ! Tous les jours, à 20 reprises, il testa une nouvelle drogue et en représenta ses effets à travers ses graphiques. Les résultats sont sensationnels !

L’artiste, qui vit à San Francisco, a déclaré « vouloir créer des opportunités pour instruire, sur des choses aussi bien liées au psychédélique qu’à l’art ».

 

Jour 1 – Butylone :

drogue--graphisme-1« « Imaginez que le passé, le futur, le temps linéaire aient disparu, explique Pollet. Vous pouvez vous consacrer uniquement sur votre existence dans le présent. L’idée d’un lendemain devient risible. Je peux créer sans me soucier des jugements extérieurs, sans faire d’analyse sur mon procédé, et intuitivement prendre du plaisir à créer le travail le plus honnête possible. »

 

Jour 2 – GHB : 

drogue--graphisme-2

 

Jour 3 – Codéine : 

drogue--graphisme-3

 

 

Jour 4 – THC : 

drogue--graphisme-4

 

Jour 5 – Alcool : 

drogue--graphisme-5

 

Jou 6 – Protoxyde d’azote :

drogue--graphisme-6

 

Jour 7 – Cocaïne : 

drogue--graphisme-7

 

Jour 8 – Psilocybine :

drogue--graphisme-8

 

Jour 9 – HO-MIPT :

 

 

drogue--graphisme-9

 

Jour 10 – Poppers : 

drogue--graphisme-10

 

Jour 11 – DMT : 

drogue--graphisme-11

 

Jour 12 – Ether : 

drogue--graphisme-12

 

Jour 13 – 25I :

drogue--graphisme-13

 

Jour 14 – Méthoxétamine :

drogue--graphisme-14

 

Jour 15 – MDMA :

drogue--graphisme-15

 

Jour 16 – Amphétamine : 

drogue--graphisme-16

 

Jour 17 – Mescaline :

drogue--graphisme-17

 

Jour 18 – Kétamine :

drogue--graphisme-18

 

Jour 19 – LSD :

drogue--graphisme-19

 

Jour 20 – L’amour : 

drogue--graphisme-20

Ces graphismes sont surprenants ! L’art est un bon moyen d’explorer les limites de l’esprit humain. La démarche de cet artiste est très intéressante. Néanmoins, on vous rappelle que l’usage des drogues peut être dangereux et ses effets irréversibles… C’est pour cela que la plupart d’entre elles sont illégales. Il existe d’autres alternatives pour s’évader. Par exemple, cet article explique que la musique peut dans certains cas être aussi efficace que les drogues.

Ces articles vont vous plaire

— Erasme

Celui qui connaît l’art de vivre avec soi-même ignore l’ennui