12 316 personnes connectées

7 faits scientifiques qui démontrent que pratiquer une activité artistique est bon pour votre santé

7 faits scientifiques qui démontrent que pratiquer une activité artistique est bon pour votre santé

Depuis la préhistoire, l’Homme s’est toujours investi dans l’art. Enrichissant intellectuellement, émotionnellement et culturellement, l’art semblerait également bénéfique pour votre santé.

Alain, philosophe du XXe siècle, a dit : « Tous les arts sont comme des miroirs où l’homme connaît et reconnaît quelque chose de lui-même. » L’art est un élément à part entière de notre humanité que ce soit en tant qu’exutoire ou lien social. Peinture, sculpture, danse ou musique, l’art a des bénéfices dépassant le simple divertissement.

art1

Des scientifiques se sont penchés sur l’influence de l’art sur notre santé. Nos cerveaux sembleraient faits pour apprécier et analyser l’art en profondeur et créer serait bon pour nous. L’activité artistique renforcerait votre cerveau et améliorerait votre humeur. Voici sept bonnes raisons de prendre du temps pour faire de l’art, même si vous n’êtes pas doué pour cela.

 

L’ART RÉDUIT LE STRESS ET L’ANXIÉTÉ

stress-2

Dans une récente étude, il a été prouvé que 45 minutes de création artistique diminue le taux de cortisol, une hormone responsable du stress, présent dans la salive des participants. Une autre étude a montré que 30 minutes d’activité artistique, spécialement de peinture, réduit l’anxiété des étudiants préparant leurs examens.

« Après cinq minutes de création, je me sentais moins stressé. Grâce à l’art, j’ai pu mettre certains questionnements personnels en perspective », affirme l’un des participants de l’étude. Les cours d’art relaxeraient également les gens prenant soin de personnes malades.

 

CRÉER UN VISUEL ARTISTIQUE AMÉLIORE LES CONNEXIONS DANS NOTRE CERVEAU

art2

Les bénéfices liés à l’art ont également été observés à un niveau neurologique. En effet, en 2014, une étude a montré que lorsqu’un individu est concentré sur une création, ses connexions cérébrales sont améliorées à travers un processus appelé le réseau du mode par défaut. Ce processus est un réseau cérébral actif lorsqu’un individu n’est pas focalisé sur le monde extérieur, et lorsque le cerveau est au repos, mais actif.

Les scientifiques ont également observé que l’émotion ressentie face à une oeuvre d’art mobilisait le réseau du mode par défaut. « La connexion émotionnelle d’une personne à une pièce artistique est le résultat d’une certaine ‘harmonie’ entre le monde extérieur et notre propre représentation de nous-même », expliquent les chercheurs.

 

LE PROCESSUS ARTISTIQUE NOUS POUSSE À DÉPASSER NOTRE TRISTESSE

tristesse

Lors d’une étude réalisée en 2012, des scientifiques ont projeté le film Le Projet Laramie, un émouvant documentaire sur le meurtre d’un jeune homosexuel américain en 1998. Une fois plongés dans l’émotion du film, les participants ont été divisés en trois groupes.

Certains devaient dessiner quelque chose en rapport avec le film, certains devaient dessiner quelque chose ne relevant pas du film, tandis que les autres devaient juste attendre patiemment. Les résultats ont montré que se distraire en faisant une activité artistique sans rapport avec votre rancoeur était plus efficace que d’évacuer votre colère ou de ressasser dans votre coin.

 

CRAYONNER DES CHOSES QUELCONQUES PEUT AMÉLIORER NOTRE CONCENTRATION

griboullis

Les bénéfices cérébraux de l’art ne sont pas liés qu’à une forme sérieuse. Gribouiller sans but aiderait notre esprit à se concentrer et à se souvenir lors d’une activité ennuyeuse. Une étude a prouvé que les participants faisant des gribouillages pendant une réunion mémorisaient 29 % d’informations de plus que les autres, lors d’un test surprise.

 

TRANSFORMER NOS PROBLÈMES EN FICTIONS PEUT NOUS AIDER À LES RÉGLER

ecrire

L’art n’est pas que visuel, l’écriture aide également à mettre en relief nos problèmes. Une étude suggère que mettre en scène nos problèmes les rendrait plus gérables dans notre esprit. Durant quatre jours, les participants de l’étude ont dû écrire pendant 15 minutes sur un sujet au choix.

Le groupe de contrôle devait écrire sur un sujet non lié aux émotions, tandis que les autres devaient écrire sur une expérience traumatisante. 98 % du groupe expérimental a ensuite confirmé que cette expérience avait été bénéfique et qu’ils allaient la reproduire.

 

JOUER D’UN INSTRUMENT RENFORCERAIT NOS CONNEXIONS CÉRÉBRALES

music

Depuis des années, les chercheurs ont prouvé que la pratique musicale amplifiait les capacités du cerveau. La pratique de la musique améliorerait le langage, les performances scolaires et les capacités mémorielles, spécialement pour les enfants ayant une pratique régulière.

Les adultes ne sont pas exclus de ses bénéfices. « Une pratique active de la musique fait dans un contexte social permet d’améliorer la qualité de vie, le bien-être et la santé mentale et physique des plus âgés », confirment des chercheurs.

 

CRÉER PEUT NOUS AIDER À REMPLIR UN VIDE

art5

Le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi qualifie l’action de « remplir le vide » comme « être dans une zone où de manière totalement absorbée, vous appréciez une tâche facile ». Une bonne vie est pour lui celle où cette action n’est pas faite furtivement. Pour réaliser cette action, l’art est un moyen efficace car l’artiste n’est pas motivé par un but final mais par le processus en lui-même. Cette étude ne concerne pas uniquement les professionnels. En effet, il a été prouvé que les lycéens étaient plus engagés et motivés par leurs cours d’art et que cela avait un effet positif fort sur leur humeur.

Si vous n’y croyez pas, regardez cette petite fille autiste qui s’épanouit à travers l’art. Ne serait-il pas temps pour vous d’essayer ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux