13 280 personnes connectées

L’armée française dresse des aigles chasseurs de drones

UNE-AIGLE

Depuis leur commercialisation, les drones s’accumulent sur le territoire français, à tel point que leur utilisation peut être malveillante, la menace terroriste étant permanente. L’armée française a eu l’idée peu commune de s’équiper d’aigles pour lutter contre la menace des drones. 

« Une solution low-tech pour un problème high-tech ». Tels sont les propos de la police néerlandaise, à l’origine de cette idée originale et très ingénieuse. Une idée qui a tout de suite séduit l’armée de l’air française, déjà entrée en phase d’évaluation auprès de quatre espèces d’aigle royal, espèce capable de détecter des drones à plusieurs milliers de mètres et de les neutraliser.

Les premiers résultats ont été jugés très encourageants par l’armée de l’air. Car si ces aigles sont considérés comme une future arme de taille dans la lutte contre les drones, c’est qu’ils ont été élevés dans les conditions qui s’y prêtent.

En maîtrisant parfaitement sa trajectoire, l’aigle est le prédateur propice à ce genre d’intervention, contrairement à l’utilisation d’armes, bien plus dangereux et moins précis. « Ce n’est pas tellement la retombée des plombs en elle-même, c’est plutôt les retombées des débris du drone qui ne sont pas du tout maîtrisables quand on les détruit avec une arme », souligne Jean Christophe Zimmermann, général de division aérienne.

JyrcrgW

La prochaine étape sera d’équiper les aigles d’un traceur GPS et d’une caméra qui permettra de repérer et filmer les pilotes des drones jugés « ennemis » . Ainsi, les rapaces qui pourraient être déployées en 2017-2018 en France, viennent compléter aux techniques développées par les autorités françaises dans le cadre de la lutte anti-drones.

Ces articles vont vous plaire

— François Mitterrand

Qu’est-ce que la vieillesse ? C’est d’abord perdre la curiosité.