13 864 personnes connectées

Véritable monument du FPS, ArmA III va vous séduire par sa simulation militaire rigoureuse et immersive

La franchise Arma est une série de jeux que l’on pourrait qualifier de “FPS Hardcore”. En effet, bien loin d’un Call Of Duty ou même d’un Battlefield, Arma se revendique comme étant une simulation militaire rigoureuse qui ne laisse pas de place à l’erreur. Le jeu est donc extrêmement punitif et la moindre erreur signifie la mort. Arma III le dernier épisode en date est un des plus grands représentant dans la catégorie simulation, et pour cette raison SooGeek décide de revenir avec vous sur ce jeu fabuleux, qui une fois compris devient véritablement jouissif.

Développé par le studio Bohemia Interactive et sorti en 2013, ArmA est une simulation militaire. Plusieurs ajouts et innovations de gameplay sont apportés au jeu par rapport à ArmA II, tels qu’une gestion de la physique poussée grâce au moteur PhysX et à la gestion du ragdoll, l’ajout de la plongée sous-marine et de sous-marins, la personnalisation des armes et des personnages, les nuages et le brouillard volumétriques, ou encore la possibilité d’entrer et de détruire de nombreux bâtiments. Enfin, de nombreuses armes et véhicules sont présents.

45782d3bf621148a67969c5c8c00d925_large

Le jeu se déroule sur deux îles, la principale étant Altis, la seconde Stratis. Les îles sont fortement inspirées de deux îles grecques du nom de Lemnos et Agios Efstràtios, bien que leurs superficies soient légèrement plus faibles que les îles originales : 400 km2 annoncés pour Altis (au lieu de 478 km2, soit 85 % de l’échelle), 30 km2 pour Stratis (au lieu de 43 km2, soit 70 % de l’échelle). Le jeu propose une campagne solo, des missions en coopération et un mode multijoueur qui est vraiment l’un des atouts principaux du jeu. Chaque faction du jeu (Otan, indépendantistes, etc.) possède un panel d’armes variées incluant des fusils d’assaut ou de précision, pistolets, lance-missiles anti-char ou anti-aérien, mitrailleuses, grenades, etc. De nombreux véhicules sont également présents : chars d’assaut, camions, quads, transports de troupes ou véhicules de combat d’infanterie, lance-missiles, artillerie, véhicules de défense anti-aérienne, mais aussi mini sous-marins, avions de chasse ou d’appui au sol, hélicoptères de transport, de combat ou de soutien, etc. Bref tout le matériel d’une armée moderne, avec quelques libertés (le jeu se passe en 2035).

maxresdefault

ArmA III est un jeu hermétique et la courbe d’apprentissage est longue. Il faudra en effet se montrer persévérant pour appréhender le jeu. Pour le nouveau, les premiers instants sur ArmA III se dérouleront dans la douleur. Il sera très vite noyé sous les commandes et la moindre action simple peut paraître compliquée. La finesse du gameplay permet de rendre chaque affrontement différent. Outre le classique système de debout/accroupi/couché (que certains FPS modernes ne proposent même pas) il y a tout un tas de possibilités d’inclinaisons sur la gauche ou sur la droite pour observer/tirer tout en étant à couvert derrière un mur. L’immersion est absolue, au cours d’une mission (que cela soit seul ou à plusieurs), vous devez adapter vos tirs en fonction de la connaissance de votre matériel et de la réalité du terrain. La balistique est très bien étudiée et selon le lieu, la distance et la matière, le résultat n’est pas le même.

arma3_win_screenshot_01_to199

Le jeu repose en partie sur une communauté active. Car une fois que vous aurez fait le tour des missions, vous allez entrer dans la cour des grands dans le mode multijoueur. Celui-ci propose tout un tas de modes de la conquête à l’extraction d’otage en passant par l’infiltration. Le jeu propose un éditeur très performant et des outils permettant d’élaborer des mods permettant donc à la communauté de créer des scénarios complets et d’ajouter du contenu.

2451266-107410_screenshots_2013-03-05_00002

Vous l’aurez compris, la courbe d’apprentissage est longue et il faut un temps d’adaptation assez long pour comprendre tous les systèmes de jeu. Piloter un avion de chasse la première fois est par exemple un calvaire, mais après c’est véritablement un plaisir. Une fois le jeu appréhendé, à vous les missions de plusieurs heures en compagnie d’amie pour le meilleur comme pour le pire. Disponible uniquement sur PC, il va falloir attendre un bon bout de temps avant qu’un jeu de la franchise ne voit le jour sur console. Aimez-vous les jeux exigeants demandant une certaine maturité ou préférez-vous les jeux plus arcade ?