13 976 personnes connectées

Les paysages paradisiaques de l’archipel de Los Roques abritent le plus grand parc marin des Caraïbes

Région géographique célèbre pour ses îles paradisiaques et pour avoir été le berceau de la piraterie, les Caraïbes regorgent de lieux sublimes qui font rêver. Si certains de ces sites sont très célèbres (comme le Costa Rica ou les Bahamas), d’autres sont encore relativement peu connus. C’est le cas de l’archipel vénézuélien de Los Roques, cet ensemble d’îles aux plages paradisiaques. SooCurious vous présente ce lieu situé dans un cadre de rêve.

Situé à 150 km de la capitale vénézuélienne (Caracas), l’archipel de Los Roques est un véritable trésor naturel des Caraïbes. Moins célèbre que le Costa Rica, il n’en demeure pas moins un site privilégié et sauvage. Juridiquement, l’archipel est une dépendance du Venezuela composée d’environ 50 petites îles. L’archipel est situé au large des côtes du Venezuela et compte environ 1 500 habitants, tous regroupés sur l’île principale, Gran Roque. Les autres îles importantes sont Francisqui, Nordisqui et Madrisqui y Crasqui.

La superficie totale de l’archipel atteint 41 km2. Le point le plus élevé du parc se trouve à 130 mètres d’altitude. Au sud de l’archipel, la mer a une profondeur de plus ou moins 1700 mètres. Vers le nord par contre, les profondeurs moyennes ne dépassent pas les 15 mètres. Cette oasis marine d’une extraordinaire beauté, avec ses bancs de sable blanc et une eau turquoise, a une grande richesse biologique. C’est là le principal atout de Los Roques.

Depuis 1972, le gouvernement vénézuélien a transformé l’archipel en parc national. Cela s’explique par la très grande variété d’oiseaux marins et la richesse de la faune aquatique. Le parc s’étend sur terre comme sur mer sur une distance de 36 km d’ouest en est et de 24,6 km du nord au sud. La surface totale du parc est de 2 211,2 km2. Ce parc est une merveille de nature caractérisé par une grande diversité et une beauté scénique certaine. Il possède des récifs coralliens très riches et parmi les mieux conservés de la mer des Caraïbes. La limitation majeure au développement du tourisme à Los Roques réside dans le fait que le lieu manque de cours d’eau et de sources d’eau permanentes. Le statut de parc national empêche aussi une forte exploitation touristique. Pour les chanceux qui se rendent à Los Roques, ils pourront s’extasier devant une faune et une flore très riches.

visu-los-roques-1Les touristes qui viennent profiter du climat très chaud de l’archipel peuvent aussi bien admirer les fonds marins et la faune aquatique et se balader le long des plages de sable blanc. Le parc abrite en effet une faune et une flore extrêmement riches. Il sert en effet de refuge à plusieurs centaines d’espèces animales (surtout des animaux marins) dont des tortues, des poissons tropicaux et des pélicans. En outre, les visiteurs peuvent apprécier le caractère préservé de l’archipel : en effet, aucune grande construction touristique ne vient dénaturer le site et les paysages. Chaque année, près de 50 000 personnes viennent visiter le parc.

visu-los-roques-8L’archipel de Los Roques via Shutterstock

visu-los-roques-2

visu-los-roques-5L’archipel de Los Roques via Shutterstock

visu-los-roques-3

visu-los-roques-7Un pélican qui survole Los Roques via Shutterstock

visu-los-roques-4

visu-los-roques-6Une plage de sable de Los Roques via Shutterstock

Vous l’aurez sans doute compris, l’archipel de Los Roques est un petit paradis terrestre qui doit rester préservé. Si depuis les années 90, l’activité principale du site est le tourisme (à la place de la pêche), son statut de parc national le protège d’une surexploitation touristique. Si vous êtes en admiration devant les archipels, vous apprécierez cet article sur l’archipel grec de Santorin.

Ces articles vont vous plaire

En 1950, l’Inde a refusé de participer à la Coupe du Monde de Football parce qu’il fallait porter des chaussures

— @DailyGeekShow