12 053 personnes connectées

Les arbres sont loin d’être passifs : ils se défendent face aux animaux qui les attaquent

Certaines capacités de défense des plantes comme la sécrétion de poison dans leurs baies sont connues. Mais une récente étude a observé les défenses spécifiques d’un arbre contre les cerfs. DGS vous explique cette découverte étonnante.

En évoluant, tandis que certaines plantes ont développé des épines, des fruits toxiques ou sont devenues urticantes, les jeunes arbres ont développé la capacité de distinguer les dommages dus au mordillement d’un animal de ceux provoqués par la force du vent. En effet, si un cerf grignote la branche d’un arbre en développement, la blessure engendrée va permettre à la plante de discerner la salive de l’animal. Ce contact va déclencher la production d’acide salicylique par l’arbre, acide qui va augmenter la concentration de tanins présents dans la partie lésée de la plante.

cerf-animal

Les tanins sont des substances qui ont un mauvais goût pour les animaux et vont donc les repousser, ils sont aussi antiparasitaires. L’acide salicylique va, dans le même temps, enclencher la production d’hormones de croissance qui va permettre aux bourgeons survivants de pousser plus vigoureusement, et équilibrer les pertes. Quand le vent est responsable de dommages, « l’arbre ne va rien sécréter d’autre que des hormones de guérison », déclare Bettina Ohse de l’Université de Leipzig, auteure de l’étude publiée dans Functional Ecology.

Généralement perçues comme des êtres vivants passifs, les plantes s’avèrent être d’une grande complexité. Ceci est attesté par le fait que beaucoup ont un ADN plus vaste que celui de l’Homme. D’après une étude publiée dans Oecologia en 2014, les arbres sont capables d’ « entendre » le grignotage dont ils sont victimes et ainsi de mobiliser une défense. Ils seraient même en mesure de prévenir leurs congénères alentours alors qu’ils sont en train d’être endommagés. Pour faire cela, ils rejetteraient un composé organique volatile dans l’air. Les plantes alentours répondraient alors en augmentant la sécrétion de tanins dans leurs feuilles.

nature-foret

Cette étude ne manquera pas de nous rappeler que les plantes sont des êtres vivants, alors qu’on peut les croire inoffensifs, elles ont de nombreuses de choses à nous apprendre. Par exemple, découvrez la “couronne de timidité”, cet étrange phénomène qui pousse certains arbres à éviter de se toucher.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux