12 504 personnes connectées

Sombre et cynique, l’oeuvre cyberpunk de Masamune Shirow vous révèle un autre visage du manga

Masamune Shirow est l’un des auteurs de mangas les plus reconnus sur la scène internationale. En effet, ses créations visionnaires marquées par le style cyberpunk, avec en tête Ghost in the Shell et Appleseed, ont marqué toute une génération et se sont imposées comme des oeuvres majeures. SooGeek vous en dit plus sur cet auteur à part et ses mangas qui impressionnent toujours autant.

 

Le nom de Masamune Shirow ne vous dit peut-être pas grand chose et pourtant, il est l’un des auteurs de manga les plus respectés, que cela soit au Japon ou dans le reste du monde où c’est l’adaptation en long-métrage animé de l’un de ses mangas, Ghost in the Shell, qui l’a fait connaitre. Masamune Shirow n’est d’ailleurs en réalité qu’un pseudonyme, en hommage à Masamune, réputé être le plus grand forgeron d’armes de l’histoire du Japon. L’auteur, de son vrai nom Masonori Ota, est né en 1961 à Kobe. Alors qu’il commence des études de peinture à l’huile à l’université des arts d’Osaka, Masamune Shirow développe un goût prononcé pour le manga et commence à en écrire.

 

Appleseed : 

appleseed

 

Sa première oeuvre, Black Magic, est publiée dans le fanzine Atlas, et aborde déjà ses thèmes de prédilection : société futuriste complexe, présence de mechas, de robots et de cyborgs. Ce premier manga est d’ailleurs rapidement repéré par un géant de l’édition de mangas au Japon, Seisinsha, qui lui propose de publier sa prochaine oeuvre. Cette oeuvre, ce sera Appleseed, un manga dans lequel le monde se remet difficilement d’une troisième guerre mondiale sous l’égide de la cité d’Olympus, une ville régie par des humains génétiquement modifiés. Le manga et son héroïne, Deunan, deviennent rapidement des phénomènes au Japon et il ne faut pas longtemps à Masamune Shirow pour lancer son autre chef-d’oeuvre, Ghost in the Shell.

 

Ghost in the Shell : 

ghost-in-the-shell

 

Ghost in the Shell est surtout connu en Occident par le très bon long-métrage animé qui en a été tiré en 1995, mais le manga originel se suffit déjà à lui-même. On y suit les aventures de Motoko Kusanagi, une femme-cyborg membre d’un groupe policier chargé de lutter contre le cyberterrorisme. Le manga dans son intégralité baigne dans un univers cyberpunk : sombre, cynique, violent, désabusé et imprégné de nouvelles technologies et de duperies cybernétiques. Ce manga est d’ailleurs l’occasion pour Masamune Shirow d’aborder, lors de moments d’introspection entre deux claques visuelles, des thèmes philosophiques propres à la science-fiction et à la robotique.

 

Les oeuvres de Masamune Shirow sont vraiment des monuments du manga et de la science-fiction, et on aimerait voir plus de créations de cette envergure. On est d’ailleurs complètement fans de cette manière de lier à la fois scènes d’action spectaculaires et moments d’introspection propices à la réflexion. Cela nous rappelle d’ailleurs d’autres mangas de grande ampleur comme un certain Akira. Et vous, laquelle de ces oeuvres avez-vous envie de découvrir ?