12 274 personnes connectées

Apple refuse d’aider ses clients victime de virus

Ne prenez pas la peine de vous déplacer dans un Apple Store si vous avez un problème de virus avec votre ordinateur Mac, même les employés du Genius Bar ne pourront rien faire pour vous. La nouvelle politique d’Apple risque de ne pas faire plaisir à ses clients…

Un malware particulièrement vicieux s’attaque à toutes les machines fonctionnant sous Mac OS X ces derniers temps. Le fonctionnement de ce virus, connu sous le nom de Mac Defender ou Mac Protector, est simple. Lorsque l’internaute se rend sur un site Internet, une fenêtre surgit sur son écran, l’informant que son ordinateur est infecté, il peut alors cliquer sur un bouton qui permettrait de « télécharger un antivirus », ce qui produit l’effet inverse en introduisant des virus. Evidemment, cette mécanique est très connue des utilisateurs de Windows qui ont pris l’habitude de s’armer contre ce type de menace.

Mais pour tous les possesseurs de Mac OS, ce malware est une grande première. Il est inédit et c’est pour cette simple raison que les internautes sont tombés dans le panneau et qu’ils ont été si nombreux à contacter les techniciens d’Apple. Rien d’anormal penserez-vous, mais c’est finalement la réaction de la firme qui a étonné.

La société a en effet expressément demandé à ses employés de ne pas intervenir et de ne pas venir en aide aux utilisateurs qui seraient victimes du virus dans une note interne. Selon elle, l’élimination d’un malware ne fait pas partie des services qui peuvent être rendus par les techniciens du programme AppleCare ou par les Genius travaillant dans les Apple Store. Pour résumé, aucun employé ne peut citer le logiciel ni même confirmer qu’un ordinateur est infecté. Ils ont simplement l’autorisation d’orienter les clients vers des solutions antivirus à télécharger sur… le Mac App Store.

Concrètement, Apple se prépare à l’avenir. La plupart des gens pensent que les ordinateurs Windows sont moins sécurisés que ceux d’Apple, mais c’est une idée totalement fausse qui s’est répandue uniquement parce que les hackers ont concentré la création de leurs malwares sur le type d’ordinateur le plus utilisé des deux multinationales. Aujourd’hui, dû à son succès exceptionnel, les programmeurs malveillants ont un regain d’intérêt pour la marque à la pomme. Apple l’a bien compris et se prépare déjà en réformant sa politique en matière de conseils et d’assistance pour faire face à de prochains vagues d’utilisateurs mécontents.

Mais est ce vraiment la bonne direction ? Les possesseurs de Mac s’indignent de cette position et certains employés d’Apple aussi : des techniciens affirment que la note ne sera pas respectée et qu’ils poursuivront leur effort pour assister, pour quelques raisons que ce soit, leurs clients. Surtout que ce fameux virus Mac Defender / Mac Protector se supprime en quelques manipulations simplistes.

Qu’en pensez vous ?

Trois astéroïdes ont été baptisés du nom des présentateurs de “C’est pas sorcier”

— @Alex_Dobro