13 287 personnes connectées

Cet étudiant a fait des économies immenses en imprimant son propre appareil dentaire en 3D

Un étudiant américain fait le buzz après avoir créé son propre appareil dentaire maison avec une imprimante 3D pour une somme totale de 60 $. De quoi rendre pas mal de dentistes très en colère…

 

De l’idée à la mise en pratique

Soixante dollars, une imprimante 3D et beaucoup de créativité et d’ingéniosité, c’est tout ce qu’il a fallu à Amos Dudley, un étudiant de l’Institut de technologie du New Jersey pour se construire son propre appareil dentaire fait maison. Après avoir porté un appareil dentaire au lycée, le jeune Amos aurait dû, selon l’avis de son orthodontiste, porter une gouttière dentaire. Ce dispositif permet aux dents de se fixer et a en plus l’avantage d’être amovible. L’étudiant n’a cependant jamais porté cet appareil et a, faute de moyens, préféré se reporter sur la construction d’un appareil maison !

Sans un sous en poche, Amos avait malgré tout accès au matériel de l’école, ce dont il a profité en mettant en pratique ses connaissances en matière de design digital. Il raconte l’intégralité de son expérience sur son blog où l’on peut y découvrir les différentes étapes, de l’idée, à la mise en pratique en passant par les différents tests effectués qui se sont parfois conclus par des échecs. En plus de devoir se renseigner sur les bases techniques de ce métier, Amos Dudley a dû retracer l’historique des mouvements de ses dents, comprendre comment construire son appareil pour obtenir les effets désirés, soit des dents bien alignées.


Des étapes longues et laborieuses

Il a commencé par prendre un moule de ses dents, telles qu’elles étaient aujourd’hui avec l’aide d’une poudre d’alginate, disponible très facilement sur le marché. Cela lui a permis de comprendre précisément où en étaient ses dents, comparé à un alignement idéal de la dentition disponible facilement sur internet. L’étape suivante consistait à scanner numériquement sa dentition à l’aide d’un logiciel. L’étudiant assure que cela est plutôt aisé, même si l’interface des logiciels existants est « horrible ».

Ces logiciels permettent également de prévoir les mouvements des dents et ainsi de créer des modèles à imprimer. En effet, ce traitement nécessite différents appareils dentaires à changer régulièrement en fonction de l’avancée des dents. Il ne lui restait plus qu’à imprimer une version finale, entièrement transparente pour l’esthétique, qu’il a dû ensuite brosser afin que l’appareil n’irrite pas sa gencive.

Comme vous pouvez le voir en photo, le résultat correspond exactement à ce qu’il souhaitait. Amos Dudley prévient toutefois les personnes qui tenteraient de reproduire l’opération que le processus est long et dangereux. De nombreuses étapes nécessitent en effet des connaissances précises sur la question. L’économie financière est malgré tout évidente puisque cet appareil n’a couté que 60 dollars alors que la mise en place de ce traitement chez un professionnel aurait dépassé les 2 000 dollars…

Avant
Après

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux