12 751 personnes connectées

Pendant que Trump ricane du réchauffement climatique, un glacier géant se détache de l’Antarctique

A cause du réchauffement climatique, un drame écologique va survenir d’ici à quelques semaines sur les terres gelées de l’Antarctique. Des scientifiques ont découvert qu’une faille large de plus de 90 mètres, présente sur le glacier Larsen C, s’était encore agrandie. Une faille qui, si elle casse, lâchera dans l’océan un énorme morceau de glacier qui pourrait déstabiliser tous ceux encore présents sur le continent de glace.

Le 6 janvier dernier, des scientifiques étudiant l’Antarctique ont alerté le monde d’une menace planant sur le continent gelé. Ceux-ci ont confirmé qu’une imposante faille située sur le glacier Larsen C et retenant un gros morceau de glace s’était agrandie. Une faille que la NASA avait photographiée en décembre 2016 et qui, à l’époque, montrait déjà les proportions effrayantes de cette brèche qui ne cesse de s’étendre.

Lors de la prise du cliché, la faille en question était déjà de taille conséquente. Les relevés précisent qu’elle faisait une centaine de kilomètres, qu’elle était large de plus de 90 mètres et que sa profondeur dépassait les 530 mètres. Cependant, à cause de l’augmentation simultanée des températures de l’air et de la mer qui fait des ravages sur la zone depuis plusieurs années, la faille s’est agrandie. Aujourd’hui, ce sont seulement 20 kilomètres qui retiennent le glacier et l’empêchent de se détacher.

Le glacier en question est toutefois imposant car il est aussi grand que le département des Bouches-du-Rhône. S’il venait à se détacher de Larsen C, celui-ci pourrait avoir un impact sur l’équilibre de tous les glaciers présents en Antarctique. La perte de ce morceau de glacier n’affectera pas le niveau des mers, mais Adrian Luckman, professeur à l’université de Swansea est sceptique sur la situation. « Nous sommes convaincus, mais d’autres ne le sont pas, que le reste de la banquise sera moins stable qu’aujourd’hui. »

Si la brèche a de quoi effrayer de par son ampleur, elle n’est pas récente. Apparue il y a une quinzaine d’années, sa « croissance » a connu une progression fulgurante lors des 6 derniers mois voyant sa taille augmenter de 18 kilomètres à cause du gaz à effet de serre. Selon les scientifiques, le morceau de glacier devrait se détacher d’ici quelques mois en changeant radicalement le paysage de l’Antarctique. Ce n’est pas la première fois qu’un tel événement se produit : en 2002, un morceau du glacier Larsen B s’était détaché suite au même problème. Le cas de Larsen C nous rappelle que si nous ne faisons rien pour réduire le réchauffement climatique, c’est l’Antarctique tout entier qui est menacé.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux