13 963 personnes connectées

Imaginé par un Français, l'anime Oban Star-Racers vous plonge dans la course la plus folle de la galaxie !

Avez-vous déjà entendu parler d’Oban Star-Racers ? Cet anime sorti en 2006 vous invite à prendre part à une course folle réunissant les meilleurs pilotes de la galaxie. Véritable carton à sa sortie, il en a marqué plus d’un. Et cocorico, c’est un Français qui a imaginé son histoire. Placez-vous sur la ligne de départ, SooGeek vous donne le feu vert pour percer les secrets de cette oeuvre oubliée. 

 

Eva est une jeune fille de 15 ans très garçon manqué prisonnière du pensionnat où elle réside depuis que son père l’y a déposée il y a 10 ans. Un père absent car manager d’une écurie de courses galactiques. Passionnée de mécanique, Eva parvient à construire un véhicule et à quitter le pensionnat, bien décidée à retrouver son père. Mais quand elle le retrouve, il ne la reconnait pas. Pour rester auprès de lui, elle décide de prendre une fausse identité. C’est donc en tant que Molly qu’elle se présente à son père pour devenir pilote de Star Racer. Une fois engagée, elle devient la représentante officielle de la Terre dans le cadre de la course d’Oban, une compétition qui a lieu tous les 10 000 ans et qui réunit les meilleurs pilotes de la galaxie. Sans le savoir, elle va se lancer avec son co-pilote Jordan et le mystérieux prince Aikka dans une aventure incroyable où la course n’est qu’un prétexte pour décider de l’avenir de la galaxie.

 

oban-groupe

 

Comptant au total 26 épisodes, Oban Star-Racers est une série animée franco-japonaise mêlant animation traditionnelle et éléments en 3D. Elle a été diffusée en France entre 2006 et 2007, avant de sortir en DVD. Mais derrière ces graphismes très mangas et ces courses galactiques, il y a un Français fan de mangas qui a voulu offrir aux spectateurs les mêmes émotions qu’il a pu connaitre en regardant des dessins animés quand il était plus jeune.

L’histoire d’Oban commence en 1997. Savin Yeatman-Eiffel décide de créer son propre dessin animé proposant à la fois de l’action, de l’émotion et dont le héros serait une héroïne. Après avoir fondé sa société de production, Sav The World ! Productions, il se lance avec Thomas Romain et Stanislas Brunet dans le projet. Un pilote voit le jour en 2001, Molly Star-Racer. La vidéo est très vite remarquée sur Internet, mais les 3 compères continuent néanmoins de peaufiner tous les éléments du futur dessin animé.

 

 

En 2003, des partenaires internationaux très intéressés par le projet le financent, permettant de démarrer la production de la série. Et Oban Star-Racers résulte d’un travail titanesque. La production et la réalisation de la totalité de la série ont demandé, entre les premières recherches et la diffusion, près de 6 ans de travail aux équipes françaises et japonaises. Les studios se sont réparti le travail : l’animation en 2D a été réalisée par les Japonais tandis que les décors en 3D, les courses et la partie son ont été faits dans les studios français. Un grand soin a été amené aussi bien à l’animation qu’à la partie son puisque les musiques de l’opening et de l’ending ont été composées par Yoko Kanno, musicienne renommée qui a travaillé entre autres sur Cowboy Beebop.

Au-delà de sa réalisation technique, Oban Star-Racers est une série originale qui peut plaire à tous les publics, que l’on soit fan de mangas ou non. Son héroïne, Molly, est une battante qui n’hésite pas à donner le meilleur d’elle-même pour parvenir à ses fins. Et cela se sent dans son pilotage comme sur Terre.

 

oban-star-racers-une

 

Quel que soit l’épisode, l’action est omniprésente, et tous ou presque sont l’occasion de découvrir une course et les pilotes qui y sont associés. Les pilotes sont d’ailleurs très travaillés et la série compte pas moins d’une trentaine de races extraterrestres, tantôt excentriques, tantôt menaçantes. Si l’humour peut s’inviter dans quelques passages, c’est l’émotion qui prime tout au long de l’aventure, entre suspense, désir de victoire et nostalgie. Mais la série nous fait également réfléchir sur des thèmes plus proches de nous comme la notion de choix, le dépassement de soi, la famille ou encore la confiance.

Entre action, émotions et univers fantastique, Oban Star-Racers a réussi à conquérir le monde. La série a été diffusée dans pas moins de 90 pays, où elle a connu un franc succès. Saluée à la fois par les critiques mais aussi par les spectateurs, Oban Star-Racers a été nominée dans la catégorie meilleure série d’animation lors des Children BAFTA Awards (l’équivalent des Oscars) en 2007 et a été sacrée meilleure série d’animation non japonaise en 2007 par les lecteurs du magazine AnimeLand.

 

oban-molly

 

Oeuvre surprenante à plus d’un titre, Oban Star-Racers est un anime familial qui nous plonge directement dans la course. Tout au long des 26 épisodes, la série nous tient en haleine avec sa réalisation technique, son lot d’émotions et ses personnages aux caractères bien trempés. Et si vous n’avez pas eu la chance de la découvrir à l’époque, nous ne pouvons que vous inviter à partir avec Molly et Jordan explorer les circuits galactiques pour défendre la Terre ! Préférez-vous les dessins animés français, les co-productions comme Oban Star-Racers ou les animes japonais ?

L’akée est un fruit qui doit se manger bien mûr. Autrement, ses toxines vous rendront gravement malade ou vous tueront

— @DailyGeekShow