12 800 personnes connectées

12 curieuses espèces animales découvertes en 2014

Même si nous pensons avoir découvert la majorité des secrets de notre planète, celle-ci en abrite encore un très grand nombre. Chaque année, des milliers de nouvelles espèces animales et végétales sont dénombrées. Aujourd’hui, DGS vous présente les 12 animaux les plus curieux que les scientifiques ont mis au jour en 2014.

 

1. Dendrogramma enigmatica et Dendrogramma discoides

dendrogramma-enigmatica

En 1986, un bateau de recherche a récupéré des échantillons de ces organismes en forme de champignons dans le détroit de Bass, entre l’Australie et la Tasmanie. Très peu de choses sont connues à leur sujet et c’est ce qui leur a valu d’être identifiés en tant qu’espèces en 2014. Les scientifiques ont même créé un nouveau groupe rien que pour eux, les Dendrogramma. Similaires aux éponges, ils possèdent une mésoglée très dense qui leur donne une consistance de gelée.

 

2. Pithecia isabela

pithecia-isabela

La diversité des animaux difficiles à étudier dans la nature peut surprendre même ceux qui travaillent dans le domaine depuis des décennies. C’est ce qui est arrivé à Laura Marsh, qui a publié une étude en été 2014 car elle a identifié 16 nouvelles espèces de singes Saki, dont 5 n’avaient jamais été observés avant. Avant cela, seulement 5 espèces avaient été identifiées.

 

3. Maratus pardus

Cette nouvelle espèce d’araignée originaire d’Australie tient son nom « pardus » du latin qui veut dire tacheté (le léopard se dit panthera pardus), en raison de ses marques sur l’abdomen et ses mouvements félins.

 

4. Tuco-tuco

tuco-tuco

Quatre nouvelles espèces de Ctenomys on été découvertes cette année en Bolivie. L’habitat montagneux de ces rongeurs, selon les chercheurs, contribue à énormément diversifier les individus car les populations sont très isolées entre elles et développent donc des caractéristiques uniques.

 

5. Caiuajara dobruskii

Caiuajara dobruskii

La mise au jour d’un lit d’os de ptérosaures au Brésil a mené à l’identification d’une nouvelle espèce, désormais connue sous le nom de Caiuajara dobruskii. Les chercheurs ont théorisé sur le fait que ces créatures vivaient en colonies autour d’un lac situé dans un désert et sont mortes à cause de la sécheresse ou d’une violente tempête de sable.

 

6. L’antechinus à queue noire

antechinus-queue-noire

Ce marsupial australien appartient à l’une des trois espèces découvertes en 2014 et a seulement été trouvé dans des régions où des éruptions volcaniques avaient détruit le sol. Les mâles sont reconnus pour avoir des séances d’accouplement pouvant durer des semaines. Nombre d’entre eux succombent d’épuisement.

 

7. Electrotettix attenboroughi

electrotettix-attenboroughi

Ce fossile de sauterelle pygmée a été trouvé par David Attenborough dans un morceau d’ambre venant de République dominicaine. En fait, cet échantillon était conservé depuis 50 ans à l’université de l’Illinois sans être étudié et n’a été ressorti qu’en 2014.

 

8. Macroscelides Micus

macroscelides-micus

Il existe 19 espèces identifiées de Macroscelides, maintenant que le plus petit spécimen, originaire des déserts de Namibie, a rejoint les autres. Cette « musaraigne à trompe » comme on l’appelle parfois, diffère en taille et en couleur de ses homologues mais garde le même aspect commun : la trompe.

 

9. Rhinella yunga

rhinella-yunga

Cette nouvelle espèce de crapaud a été nommée d’après « yunga » qui veut dire « vallée chaude » en langage Quechua, une référence à la forêt tropicale péruvienne où elle a été trouvée. Les scientifiques ont déterminé que le Rhinella yunga était une espèce distincte des autres appartenant au genre Rhinelle car il n’a pas de tympan ou d’oreille externe comme les autres crapauds.

 

10. Le satyre du Texas du Sud et le satyre complexe

sud-texas-satyre

Jusqu’à cette année, les deux espèces appartenant au genre Lasiommata megera étaient confondues dans une espèce commune, également trouvée au sud des Etats-Unis. Les trois possèdent des ailes brun pâle et le même genre de marques, mais un test ADN a permis de les différencier.

 

11. Gramastacus lacus

gramastacus-lacus

Cette écrevisse a été dénichée au printemps 2014 dans une région côtière de l’Australie. Cette espèce vit dans des marécages, ce qui signifie qu’elle est plus active lors des périodes de mousson que pendant la saison sèche. Etant donné que ces crustacés vivent au sud-est de l’Australie qui se développe rapidement d’un point de vue économique, les chercheurs ont demandé à avoir plus de temps pour les observer et ainsi déterminer leur statut de conservation.

 

12. Anzu wyliei

anzu-wyliei

Cette nouvelle espèce de dinosaure, basée sur des fossiles trouvés aux Etats-Unis, fait partie du genre Anzu, baptisé d’après un dieu mésopotamien à plumes. L’Anzu wyliei est un dinosaure de type oviraptor, un groupe de reptiles possédant une grande crête sur la tête, des plumes et un bec dépourvu de dents.

 

Nous avons été fascinés par tous ces spécimens tous plus intrigants les uns que les autres. Bravo aux chercheurs qui dénichent de nouvelles espèces tous les ans et qui permettent de nous rendre compte à quel point la nature est foisonnante de diversité. Notre préféré de la liste est le tuco-tuco :). Espérons maintenant que tout sera mis en oeuvre pour protéger ces animaux. En moyenne chaque année, on dénombre entre 15 000 et 18 000 nouvelles espèces. Auriez-vous imaginé qu’on en découvrait autant tous les ans ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

La culture contribue 7 fois plus au PIB français que l’industrie automobile