12 229 personnes connectées

13 espèces animales disparues si étranges que vous aurez du mal à croire qu’elles ont réellement existé

Depuis que la Terre est peuplée d’êtres vivants, des millions d’espèces animales ont disparu. Certaines d’entre elles possédaient des caractéristiques étonnantes, voire spectaculaires. SooCurious vous présente 13 animaux disparus qui démontrent à quel point la nature peut être ingénieuse… et farceuse.

 

L’hélicoprion : une scie circulaire en guise de mâchoire

helicoprion-scie

Même si les requins d’aujourd’hui peuvent paraître effrayants, ils ne sont rien par rapport à leurs ancêtres préhistoriques, à l’image de l’hélicoprion. Ce requin pouvait faire 10 mètres de long, mais sa taille n’était pas son atout majeur. Le poisson était muni d’une arme redoutable : sa mâchoire inférieure avait une forme de scie circulaire. D’après certains spécialistes, elle lui permettait d’ouvrir la coquille des amonites, tandis que d’autres estiment qu’il s’en servait comme d’un harpon en fonçant à toute vitesse sur des bancs de poissons.  

 

Le gigantopithèque : le véritable yéti

giganthopitheque-primate

L’existence du yéti n’a jamais été avérée mais celle du gigantopithèque, oui. Ce primate immense pouvait mesurer 3 mètres et peser jusqu’à 550 kilos ! Les premiers hommes l’ont certainement croisé puisqu’il a disparu il y a 300 000 ans.

 

Jaekelopterus rhenaniae : la terreur des profondeurs

scorpion-mer

Ce spécimen, également connu sous le nom de scorpion des mers, est l’un des plus grands arthropodes de tous les temps. Il pouvait mesurer jusqu’à 2 mètres 50 de long. Il vivait dans les lacs et les rivières il y a environ 390 millions d’années.

 

Le longisquama : un lézard très étrange

longisquima-ecailles

Ce petit reptile à l’apparence de lézard possédait d’étranges écailles sur son dos qui ressemblaient à des crosses de hockey. Le débat continue de faire rage chez les spécialistes : certains estiment qu’il s’agit bien d’écailles, d’autres de plumes. Le longisquama a vécu il y a environ 230 millions d’années et ne mesurait que 15 centimètres.

 

Le platybelodon : un drôle d’éléphant

platybelodon-elephant

Le platybelodon ressemblait à notre éléphant moderne, mais sa tête était bien plus étrange. Sa mâchoire toute plate était en forme de pelle. D’après une étude récente, il s’en servait comme d’une faux pour couper les herbes afin de se nourrir.

 

L’opabinia : un spécimen inclassable

opabina-trompe

L’opabinia était si étrange que les scientifiques n’ont pu le classer dans aucune catégorie d’animaux. Il possédait 5 yeux, une trompe de 30 centimètres et un corps mou et plat. Cet animal aquatique a vécu au Cambrien moyen, il y a environ 500 millions d’années.

 

L’Atopodentatus : la mâchoire en fermeture éclair

atopodentatus

L’Atopodentatus est un reptile marin qui a vécu il y a environ 240 millions d’années. Sa mâchoire était particulièrement étrange : ses dents étaient disposées horizontalement, mais aussi verticalement. Cette particularité incroyable lui permettait de filtrer sa nourriture.

 

Le titanoboa : le super serpent

titanoboa-crocodile

L’anaconda paraîtrait minuscule à ses côtés : le titanoboa est le plus grand serpent de tous les temps. Ce spécimen pouvait mesurer jusqu’à 15 mètres et peser jusqu’à 2 tonnes. Il évoluait dans les forêts humides il y a 60 millions d’années. D’après les spécialistes, le titanoboa était un prédateur redoutable, il ne faisait qu’une bouchée d’énormes alligators.

 

L’Andrewsarchus : ni canin ni félin

andrewsarchus-predateurgoran cakmazovic / Shutterstock.com

Ce prédateur redoutable est le plus grand mammifère carnivore à avoir foulé la Terre. Il pouvait mesurer jusqu’à 5 mètres de long, 2 mètres au garrot et pouvait peser jusqu’à 2 tonnes. Fait étonnant, l’Andrewsarchus n’appartient ni à l’ordre des félins ni à celui des canidés. Il s’agit en fait d’un ongulé : il s’apparente bien plus à un cheval qu’à un lion ou un loup.

 

Le megatherium : un paresseux géant !

Megatherum-paresseux

Du haut de ses 6 mètres, le megatherium avait de quoi impressionner. Ses griffes de 30 centimètres lui permettaient de se nourrir d’herbe, mais aussi de faire fuir ses prédateurs. Cette espèce n’est rien d’autre qu’un paresseux géant qui évoluait en Amérique. Elle a disparu il y a environ 11 000 ans, certainement à cause de la prédation humaine.

 

La carbonemys : la tortue qui mangeait des crocodiles

carbonemys-cofrinii

Découverte en 2012 en Colombie, cette tortue d’eau douce était la plus grande de son genre. Des chercheurs ont retrouvé une carapace mesurant 172 centimètres. À titre de comparaison, les tortues géantes des Galapagos atteignent un maximum de 120 centimètres. Fait surprenant, la puissante mâchoire de la carbonemys laisse penser qu’elle était amatrice de viande, et probablement de crocodiles…

 

Arthropleura : un très gros mille-pattes

arthropleura-animal

Ce spécimen pouvait mesurer 2 à 3 mètres de longueur ! Il s’agit du cousin lointain des arthropodes tels que les mille-pattes ou les diplopodes. L’arthropleura évoluait en Amérique du Nord, mais aussi en Europe.

 

Livyatan melvillei : un prédateur redoutable

livyatan-melvilleiLe livyatan avait une mâchoire redoutable via Shutterstock

Le livyatan rivalise avec le mégalodon, son contemporain, pour le titre de plus grand prédateur marin de tous les temps. S’apparentant à un cachalot, il mesurait entre 13 et 22 mètres. Il possédait une dentition aussi redoutable que gigantesque : ses dents faisaient 12 centimètres de diamètre pour 36 centimètres de longueur.

 

Difficile de croire que certaines de ces espèces ont réellement foulé la Terre… A la rédaction, nous sommes impressionnés par les incroyables facultés et les caractéristiques de ces animaux. Si vous êtes fasciné par le règne animal, vous pouvez découvrir ces 15 faits étonnants sur les araignées qui vous prouveront à quel point ces bestioles sont fascinantes.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux