12 923 personnes connectées

9 anecdotes qui ont marqué le tournage de la saga Pirates des Caraïbes

La saga Pirates des Caraïbes est l’une des plus rentables de l’histoire du cinéma. Avec 4 opus qui ont rapporté plus d’un milliard de dollars chacun, elle se situe en très belle position dans le classement. Loin derrière James Bond, le premier, qui a engendré plus de 14,6 milliards de recettes en 40 ans, elle s’est toutefois trouvé un très large public de fans. Tournés tout autour du globe, les films ont connu leur lot d’imprévus et d’accidents. Revenons ensemble ce qui a marqué les tournages de la saga de pirates créée par l’industrie du rêve.

A la base une simple attraction

Bien que de très nombreuses attractions des parcs Disney soient à la base des films à succès, pour Pirates des Caraïbes c’est tout l’inverse. Créée en 1967 elle est aujourd’hui accessible dans la plupart des royaumes enchantés de la planète.

Attraction pirates des caraïbes

Une inspiration inattendue

Après le succès retentissant du premier volet, Johnny Depp a déclaré s’être inspiré de différents personnages pour incarner le rôle du célèbre pirate Jack Sparrow. L’un des plus surprenants est sans doute Keith Richards, le sulfureux guitariste des Rolling Stones. Ayant eu vent des propos de Depp, le musicien a tenu à apparaitre à l’écran au côté de l’acteur. Absent dans le deuxième volet, il fera néanmoins un caméo dans Pirates des Caraïbes : Jusqu’au bout du monde où il incarne le père de Jack.

Interdit de bronzer !

L’actrice française Astrid Bergès-Frisbey, qui incarne le rôle d’une sirène dans Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence, n’a pas eu le droit de s’exposer au soleil pendant les deux mois de tournage réalisés à Hawaii. En effet, l’actrice a été choisie, entre autres, pour son ton pâle qu’elle devait absolument conserver pour le rôle.

Astrid

Un véritable accident de bateau

Alors que le tournage du film prenait fin, le bateau qui ramenait Keira Knightley et sa mère à bon port a heurté un récif. L’histoire ne s’arrête pas là puisque le bateau a entièrement coulé obligeant la star de Domino et Orgueil et Préjugés à prendre un second navire.

Deux Cruz sur le tournage

Les fans ont été agréablement surpris lorsqu’ils ont appris que Penélope Cruz était au casting du dernier volet de la saga. Ce qu’ils ignorent peut-être c’est que cette dernière était enceinte au moment du tournage, ce qui ne l’a pas empêchée de tourner de très nombreuses scènes d’action. Les réalisateurs ont fini par prendre une doublure car la belle Penélope commençait à donner du fil à retordre à la couturière, et qui d’autre que sa propre sœur Monica Cruz, star de la série Un, dos, tres, pour venir la remplacer.

Penelope

Tout un décor parti en fumée

Lors du tournage du premier volet, Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl, un incendie s’est déclaré dans les studios réservés aux décors. Plus de 350 000 dollars de matériel ont été détruits. Le film a bien failli ne pas voir le jour mais Disney, qui s’était engagé à respecter les délais, n’eut pas un seul jour de retard pour sa sortie.

Un navire à la mer

Pour les besoins du tournage de Pirates des Caraïbes : Le Secret du coffre maudit, les studios Disney ont entièrement fait construire le Black Pearl. Toute la création de cette pièce unique au monde s’est faite dans les chantiers navals de Bayou La Batre en Alabama. Ces derniers ont été rendus célèbres grâce au film Forest Gump et ses fameuses compagnies de crevettes.

Black Pearl

Attention à la tête

Dans Pirates des Caraïbes : Le Secret du coffre maudit, une course pour obtenir la clé du coffre de Davy Jones amène les héros dans une cocoteraie. Pour ne prendre aucun risque, la production a fait enlever les noix de coco de près de 775 cocotiers. Mieux encore, elle a offert les fruits à la population locale.

Des conditions difficiles

Qui dit décors paradisiaques dit forcement gros risque d’intempéries et les différents tournages de la saga n’y ont pas échappé. Durant la production du troisième opus seulement, les producteurs ont dû faire face à 3 ouragans et ont été obligés de faire évacuer les lieux de tournage, situés aux Bahamas, pendant plus de 10 jours.

Bahamas

On l’aura compris, la vie d’acteur réserve parfois bien des surprises, il faut savoir faire preuve d’imagination et de créativité pour qu’une scène ou un rôle puisse être joué. Ce ne sont pourtant pas les seuls à avoir connu certaines difficultés, chaque film connait des petits couacs qui font plus tard d’excellents souvenirs de tournage. Vous pensez tout savoir de vos sagas favorites ? Découvrez 25 faits sur Harry Potter que vous ignorez peut-être.

Sans progrès, il n’y a pas de paix possible. Sans paix, il n’y a pas de progrès possible

— Kofi Annan