12 562 personnes connectées

Une grande première : un bras robotique a fait atterrir un avion de ligne

Avec la généralisation des systèmes de pilotage automatique et la multiplication des drones, les innovations technologiques progressent rapidement dans le domaine de l’aéronautique. Récemment, le bras robotisé Alias a réussi l’exploit de piloter et de faire atterrir seul un Boeing 737 lors d’une simulation de vol… Bientôt un avenir sans pilotes ?

 

Un robot pilote

Créé par l’entreprise Aurora Flight et la direction des projets avancés de l’armée américaine (DARPA), le robot Alias était déjà parvenu à faire atterrir de petits avions comme le Diamond DA42 ou le DHC-2 Beaver en conditions réelles. Si cette fois l’opération s’est déroulée lors d’une simulation de vol à 900 mètres d’altitude, le bras robotisé a démontré sa capacité à piloter un aéronef de grande envergure comme le Boeing 737 sans l’aide d’un pilote.

Alias est ainsi capable d’actionner les commandes du cockpit, de gérer la vitesse et même d’appliquer la manoeuvre d’approche pour l’atterrissage… Ce petit bijou de la recherche aéronautique aurait t-il vocation à remplacer les pilotes ?

 

Un véritable soutien pour le pilote

En réalité, Alias semble plutôt destiné à devenir un instrument de soutien pour le pilote. Il pourrait par exemple s’y substituer en cas d’urgence si celui-ci venait à ne plus être capable d’assurer ses fonctions, garantissant ainsi les passagers contre bien des catastrophes… Mais de manière générale, il aura certainement pour mission d’assister le pilote en vol dans les tâches de navigation, permettant ainsi à ce dernier de se concentrer sur les actions importantes…

 

Une alternative au pilotage automatique

Contrairement aux systèmes de pilotage automatique qui sont propres à chaque type d’avion, et doivent être intégrés dès les débuts de la construction, Alias peut s’adapter à tous les avions. Par ailleurs, il reste bien moins coûteux que les pilotes automatiques des aéronefs… Tous ces atouts permettent d’envisager Alias comme un co-pilote potentiel, soutenant l’intelligence humaine par la performance robotique pour les vols à venir.

 

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux