13 486 personnes connectées

Capable de voyager à plus de 5000 km/h, le Concorde 2 pourra relier Paris et New York en seulement une heure

Le constructeur aéronautique Airbus est parti pour remettre au goût du jour les avions supersoniques. L’entreprise européenne a en effet déposé un brevet pour un avion capable d’atteindre plusieurs fois la vitesse du son et qui serait le successeur direct du célèbre Concorde. SooCurious vous dévoile cette innovation remarquable.

Le nom choisi par Airbus pour sa nouvelle invention n’est pas original, mais il a le mérite d’être clair. Le Concorde 2 doit venir succéder à son illustre ancêtre éponyme et franchir, lui aussi, le mur du son. Mais le nouveau modèle sera bien plus performant que son prédécesseur.

Concorde-Airbus-6

Concorde-Airbus-3

Capable de décoller à la verticale et pouvant atteindre la vitesse pharaonique, et hypersonique, de Mach 4,5, soit 4,5 fois la vitesse du son, le Concorde 2 permettra de relier Londres et New York en une heure quand il en faut huit aux avions de ligne classiques. Une vraie innovation, donc, rendue possible par des technologies novatrices.

Le précédent Concorde, symbole de l’avion supersonique, a réalisé son dernier vol en 2003. Trop bruyant, trop gourmand en carburant, trop coûteux et trop dangereux, il avait été abandonné au profit d’appareils plus classiques que l’on connait actuellement, mais aussi plus lents. Le Concorde 2, lui, fonctionnerait grâce à d’autres technologies, et notamment grâce à trois moteurs. D’une part, deux turbo jets permettraient à l’avion de s’élever verticalement dans les airs, avant de se rétracter dans le fuselage de l’appareil. Un moteur de fusée amènerait alors l’avion à une altitude de 35 000 mètres, avant que l’aéroplane ne redescende à une plus faible altitude et que des statoréacteurs placés sous les deux ailes prennent le relais pour pousser le jet à sa vitesse maximale, soit 5 500 km/h.

 

Le Concorde 2 devrait décoller, puis s’élever à 35 000 mètres avant de redescendre à une plus basse altitude : 

 

 

Concorde-Airbus-5

 

Le Concorde, qui a effectué son dernier vol en 2003 : 

Concorde-Airbus-2

Comme son ancêtre avant lui, le Concorde 2 ne serait pas bon marché et serait réservé à une clientèle aisée : limité à 20 passagers, il s’adresserait certainement à des VIP ou à des voyages d’affaires. Mais d’autres applications des avions supersoniques sont déjà à l’étude.

Une autre entreprise s’est associée à Airbus pour développer un avion supersonique destiné aux trajets d’affaires. La société Aerion Corp veut ainsi construire le AS2, un jet capable de voler à 1950 km/h et fabriqué avec un composite de carbone. Estimé à 120 millions d’euros, l’appareil pourrait être commercialisé en 2022 et ses créateurs discutent déjà avec l’État américain à propos de la législation sur le bruit pour être autorisé à ce que leur avion survole le pays de l’Oncle Sam.

 

Une illustration de l’AS2 : 

Concorde-Airbus-9

Enfin, l’US Air Force veut elle aussi surfer sur la vague des avions supersoniques et prévoit déjà d’en construire dans les années à venir. L’objectif serait notamment d’acheminer rapidement des soldats et de pouvoir traverser des États par les airs en quelques minutes. L’instance militaire américaine a ainsi déjà testé son X-51A WaveRider en 2014. L’appareil a ainsi pu voler pendant plus de trois minutes sous l’impulsion de son moteur supersonique et a atteint l’incroyable vitesse de Mach 5,1, soit plus de cinq fois la vitesse du son.

 

Un dessin du projet du X-51A WaveRider : 

Concorde-Airbus-10 (2)

 

Le projet du Concorde 2 en vidéo : 

 

Les plans de construction du Concorde 2 : 

Concorde-Airbus-4

Concorde-Airbus-8

Concorde-Airbus-7

 

 

Ces incroyables projets annoncent une vague d’innovations déterminantes dans l’aviation civile et militaire. Mais ces nouvelles technologies pourraient certainement trouver une application plus large encore, comme dans l’aérospatiale par exemple. Si vous êtes passionné d’aéronautique, découvrez également les 10 dates qui ont marqué l’aviation. Imaginiez-vous que les avions supersoniques reviendraient un jour sur le devant de la scène technologique ou pensiez-vous au contraire que l’abandon du Concorde avait marqué le déclin de ce mode de propulsion ?

Ces articles vont vous plaire

En Syrie, 1 enfant sur 3 n’a connu que la guerre durant toute sa vie.

— @UNICEF_france