12 371 personnes connectées

La compagnie Air China arrête enfin de transporter des ailerons de requins

Alors que la Chine est le plus gros consommateur d’ailerons de requins au monde, l’une des compagnies aériennes du pays a décidé de lutter contre ce commerce en arrêtant d’en transporter dans ses soutes. Un geste salué par de nombreuses associations et qui montre l’engagement envers ce commerce barbare faisant des millions de victimes animales chaque année. 

2017 semble être une année engagée pour la Chine. Après avoir annoncé vouloir taxer les usines polluantes et interdire le commerce de l’ivoire, voilà qu’une nouvelle mesure engagée va être mise en place par un acteur important du pays : la compagnie aérienne Air China. Celle-ci a déclaré le 6 janvier qu’elle ne transporterait plus d’ailerons de requin, un marché important mais redoutable pour l’espèce en Asie.

ailerons-requin

La consommation d’ailerons est la principale cause d’abattage des requins dans le monde. Chaque année, sur les 100 millions d’animaux abattus, 73 millions le sont uniquement pour leurs ailerons. Cette partie de l’animal est en effet l’ingrédient principal d’un mets traditionnel chinois : une soupe aux supposées vertus thérapeutiques.

La Chine étant le plus important consommateur d’ailerons de requins au monde, l’action engagée par Air China représente une petite révolution saluée par les associations de défense des animaux. Au-delà du massacre de l’espèce pour ses ailerons, les requins sont aussi victimes d’une technique de pêche barbare appelée le Finning. Celle-ci consiste à attraper le requin, lui couper ailerons et nageoire caudale puis de le relâcher agonisant.

L’un des porte-paroles de la compagnie aérienne s’est exprimé sur la décision de ne plus prendre part à ce commerce dans le South China Morning Post. “Nous sommes l’une des premières compagnies en Chine à avoir pris conscience de la non-durabilité du commerce mondial de requins. Nous entendons la volonté de la société civile qui est de promouvoir des pratiques marines responsables et durables, et cela fait écho aux objectifs de développement durable de la compagnie Air China Cargo”.

Même si elle n’est pas encore mise en place et que la date d’application n’a pas été dévoilée, Air China montre son engagement dans la lutte contre le commerce des ailerons de requins. La compagnie aérienne rejoint ainsi d’autres compagnies ayant décidé de ne plus transporter d’ailerons comme Singapor Airlines, British Airways, American Airlines ou encore Emirates. Même si la pêche au requin est encore loin d’être interdite, ce geste fort permet de dénoncer les pratiques barbares subies par les requins et de faire avancer le combat pour les protéger.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux