13 247 personnes connectées

Cette étude affirme que si vous êtes l’aîné d’une fratrie, vous êtes statistiquement le plus intelligent

aine-intelligence-une Deux frères via Shutterstock

On constate souvent un grand nombre de ressemblances entre les enfants d’une même fratrie. Ces similarités sont physiques, émotionnelles et psychologiques, mais cachent naturellement aussi plusieurs différences. Parmi celles-ci, des disparités intellectuelles qui semblent indiquer que l’aîné d’une fratrie aurait un avantage sur ses frères et soeurs. SooCurious vous présente cette étrange particularité.

Les chercheurs allemands de l’université de Leipzig, en Allemagne, ont passé à la loupe les résultats de trois études nationales. Celles-ci portaient sur la corrélation entre l’ordre de naissance des enfants d’une fratrie et leur quotient intellectuel (QI). Réalisées sur 20 000 personnes au total, ces études ont mis au jour d’incroyables révélations. Ainsi, l’aîné serait plus intelligent que ses frères et soeurs et cette acuité supérieure diminuerait à chaque enfant supplémentaire. Selon ces résultats, le cadet d’une famille serait donc généralement le moins intelligent.

ainé

Selon l’étude allemande, cette intelligence accrue chez l’aîné serait davantage liée à l’éducation qu’à la génétique : les aînés restant seuls avec leurs parents durant une partie de leur vie, ils bénéficient de toute leur attention, au moins jusqu’à l’arrivée d’un enfant supplémentaire. Et une fois cette naissance survenue, l’aîné apprend généralement beaucoup à ses cadets, notamment sur les choses du quotidien. Selon Julia Rohrer, chercheuse à l’université de Leipzig, le fait d’enseigner à d’autres personnes « a des exigences cognitives élevées : celui qui enseigne a besoin de se rappeler ses propres connaissances et doit penser à la bonne façon de l’expliquer aux plus jeunes frères et soeurs ». Et si l’éducation semble prioritaire au moment d’analyser ces résultats, la génétique pourrait cependant avoir un impact sur cette différence de capacités. Ainsi, le fait que les parents d’une fratrie aient été plus jeunes lors de la conception de l’aîné que lors de celle des autres enfants permet au plus âgé des frères et soeurs d’être moins soumis à des problèmes génétiques

aîné-2

L’étude montre également que, comme l’intelligence, la perception individuelle des capacités intellectuelles d’un enfant diminue à mesure qu’une fratrie s’agrandit. Ainsi, le cadet d’une famille aurait l’impression d’être moins intelligent que ses frères et soeurs. Mais ces résultats, s’ils démontrent une tendance, sont loin de prouver une disparité significative. Ainsi, la différence moyenne de QI entre les enfants d’une même fratrie serait de 1,5 point. Un chiffre insignifiant au regard de la moyenne mondiale du quotient intellectuel, fixée à 100. Enfin, l’étude précise également que ces différences peuvent s’aplanir, voire disparaitre après l’enfance.

Aîné-3

 

Les résultats de cette étude allemande sont incroyables. Ils mettent particulièrement en valeur l’impact de l’éducation dans la construction mentale d’un adulte en devenir. On est par exemple surpris de voir que la perception individuelle de l’intelligence d’un enfant est partiellement conditionnée par sa place au sein d’une fratrie. Si le sujet vous intéresse,découvrez également cette autre étude qui montre que 25 % des internautes oublient immédiatement ce qu’ils recherchent sur Google. Estimez-vous que votre place au sein de votre fratrie puisse avoir un impact sur votre intelligence ou pensez-vous que ce genre d’étude n’a pas valeur de vérité ?

Ces articles vont vous plaire

Chaque seconde, un peu moins de 1000 briques de Lego sont fabriquées et vendues dans le monde

— @DailyGeekShow