13 345 personnes connectées

Agacée par l’omniprésence de la technologie moderne, une famille canadienne décide de retourner en 1986

agacee-par-lomnipresence-de-la-technologie-moderne-une-famille-canadienne-decide-de-retourner-en-1986-une

Et si la technologie dont nous jouissons au quotidien n’existait pas : quel serait notre mode de vie ? C’est ce qu’une famille canadienne, contrariée par l’omniprésence de la technologie et de l’influence néfaste qu’elle aurait selon eux sur ses enfants, a décidé d’expérimenter en bannissant toute forme d’innovations postérieures à 1986. Un défi étonnant que DGS avait envie de vous faire découvrir.

C’est indéniable, la technologie et ses perpétuelles avancées modifient notre quotidien, nos modes de vie et nos comportements. Si les nouvelles générations ne peuvent mesurer l’ampleur de cette évolution, les plus anciennes ont vécu ce passage à l’ère numérique. Ainsi, depuis l’arrivée d’Internet notamment, ouvrir un dictionnaire pour chercher une définition, retenir un numéro de téléphone par cœur ou balayer les ondes radios pour trouver votre station favorite est devenu obsolète, voire insensé. Compréhensible quand on sait que 3 clics peuvent nous donner accès à ces informations.

Si de nos jours il paraît impossible de se passer de Google ou de Wikipédia pour trouver des réponses à nos questions, il fut un temps où le monde fonctionnait très bien sans ces outils de technologie. Même si on ne peut rejeter le progrès technologique, qui en est bien un, ce dernier peu devenir oppressant, voire dangereux lorsqu’il engendre une sorte de déconnexion du monde extérieur : une conséquence préoccupante qui fait ses armes chez les plus jeunes, lorsqu’au lieu de sortir jouer entre amis ces derniers restent cloîtrés à l’intérieur, les yeux rivés sur leur écran de télévision ou d’ordinateur.

C’est justement ce point qui a poussé la famille McMillan à rejeter ce surplus de technologie, fâchée de voir leurs enfants plus enclin à jouer sur l’iPad que dans le jardin. Cette pratique qui consiste à s’opposer à toute forme de progrès technologique se nomme le néo-luddisme. Ainsi, le couple a rangé au placard tous les objets ayant vu le jour après 1986, année de leur rencontre : un vrai retour au source !

Le couple a décidé de vivre de cette façon pendant une année, poussant le « jeu » jusqu’à imposer les règles anti-technologies à ses invités et aux membres de la famille leur rendant visite. Leur maison, qui ressemble désormais à un décor de film américain des années 80, a troqué les tablettes, smartphones, lecteurs DVD et MP3, consoles de jeu dernier cri, GPS, téléviseur haute définition et autres innovations technologique post 1986 contre un retour aux feuilles de papier avec crayons, téléphone à cadran, lecteur VHS, console et téléviseur d’époque et carte routière.

agacee-par-lomnipresence-de-la-technologie-moderne-une-famille-canadienne-a-decide-de-vivre-comme-en-19867

agacee-par-lomnipresence-de-la-technologie-une-famille-canadienne-a-decide-de-vivre-comme-en-19862

agacee-par-lomnipresence-de-la-technologie-moderne-une-famille-canadienne-a-decide-de-vivre-comme-en-19865

agacee-par-lomnipresence-de-la-technologie-une-famille-canadienne-a-decide-de-vivre-comme-en-19863

Cependant, derrière cette volonté acharnée de bannir toute forme de technologie de leur quotidien, Blair McMillan, le père de famille reconnaît que ce n’est pas évident : « La famille et les amis appellent, mais j’ai aucune idée de ce qui se passe sur Internet, et c’est assez dur de ne pas pouvoir regarder ces choses-là. » On veut bien le croire !

agacee-par-lomnipresence-de-la-technologie-une-famille-canadienne-a-decide-de-vivre-comme-en-19861

agacee-par-lomnipresence-de-la-technologie-moderne-une-famille-canadienne-a-decide-de-vivre-comme-en-19866

agacee-par-lomnipresence-de-la-technologie-une-famille-canadienne-a-decide-de-vivre-comme-en-19864

C’est un défi étrange mais toutefois respectable et on est impressionné par le fait que cette famille ait réussi à le relever. Au bureau, personne n’arrive à se mettre d’accord : si certains pensent qu’il faudrait en effet freiner notre overdose de technologies quotidienne, les autres ne peuvent envisager une vie sans connexion Internet. Et vous, seriez-vous prêts à retourner en 1986 en abandonnant tous vos objets modernes ou bien êtes-vous content de vivre avec les innovations du 21ème siècle ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Le tetanos qui a pourtant quasiment disparu des pays riches, tue encore 584 personnes par jour, soit 213 000 décès par an dans le monde.