13 062 personnes connectées

5 séries télévisées adaptées de mangas célèbres qui font honneur à l’œuvre originale

Au Japon, lorsqu’un manga rencontre un certain succès, il est très souvent adapté en version animée. Mais parfois, il peut même avoir droit à sa propre série live avec des acteurs de chair et d’os. Les fameux « dramas » japonais essaient de retranscrire sur le petit écran, parfois pendant plusieurs saisons, l’univers de vos personnages favoris. De Sailor Moon à Death Note en passant par Détective Conan, nous vous proposons de revenir sur cinq adaptations de mangas célèbres.

 

Pretty Guardian Sailor Moon
Qui ne connaît pas le manga culte Sailor Moon créé en 1992 par Naoko Takeuchi ? On pouvait y suivre au cours d’une vingtaine de tomes les aventures d’Usagi Tsukino, une collégienne tout ce qu’il y a de plus banal, qui a en réalité le pouvoir de se transformer en Sailor Moon, une justicière aux pouvoirs magiques. Elle est épaulée dans sa quête de justice par d’autres gardiennes, toutes placées sous le signe d’une planète. Le manga a connu un succès gigantesque, devenant un titre phare du genre des Magical Girls.

Les adaptations de Sailor Moon n’ont cessé de se renouveler au fil des années : théâtre, jeux vidéo… En 2003 sort une série télévisée live intitulée Pretty Guardian Sailor Moon, composée de 49 épisodes de 30 minutes chacun. L’histoire colle à l’intrigue du manga dans les premiers temps pour ensuite intégrer des éléments totalement inédits. Ainsi, on retrouve bien Usagi, alias Sailor Moon, aux prises avec les sbires de la maléfique Queen Bery, qui a bien l’intention de voler leur énergie aux humains pour ressusciter la démoniaque Queen Metalia. Tous les personnages du manga sont bien présents : Sailor Moon et ses camarades guerrières, le mystérieux Tuxedo Mask mais on y découvre également des personnages inédits créés pour la série tels que Sailor Luna et Dark Sailor Mercury. Certains détails sont un peu kitsch (comme les costumes ou le chat Luna qui est une sorte de peluche animée) mais restent tout de même fidèles à l’univers de l’œuvre.

Détective Conan
L’un des mangas policiers les plus célèbres au monde est sans nul doute Détective Conan. Il faut dire qu’avec les nombreuses enquêtes jalonnant la presque centaine de volumes de son oeuvre, Gosho Aoyama a toujours su se renouveler et séduire les lecteurs. Le héros de l’œuvre, Shinichi Kudo, est un lycéen qui adore résoudre des énigmes. Un jour, il met son nez dans les affaires d’une mystérieuse association criminelle composée d’hommes vêtus de noir. Ces derniers vont faire ingérer un poison au jeune héros qui se retrouve dans la peau de ses sept ans à nouveau. Hébergé chez Ran, une camarade de classe, il va épauler le père de cette dernière, Kogoro, un détective raté, à résoudre des enquêtes de plus en plus complexes sous sa nouvelle identité, Conan Edogawa, et cela sans se faire démasquer….

Détective Conan, fort de son succès, a eu droit à plusieurs adaptations en drama. Lettre de défi pour Shinichi Kudo et Le Retour de Shinichi Kudo ! Confrontation avec l’organisation sont deux longs épisodes avec deux enquêtes différentes mais on y retrouve à chaque fois le même casting. Le premier a la particularité toutefois de se dérouler avant que Shinichi ne soit transformé en enfant. Viennent ensuite sur le même modèle Lettre de défi pour Shinichi Kudo : Le mystère de l’oiseau légendaire et Détective Conan Drama spécial : Shinichi Kudo et l’affaire du meurtre du Shinsengumi de Kyoto avec un nouveau casting qui permettra aux fans de retrouver le personnage de Heiji Hattori, le rival de Shinichi. Enfin, en 2011, est produite une série de 13 épisodes intitulée Détective Conan : Un défi pour Shinichi Kudo avec un scénario original. Shinichi, Ran et Kogoro se retrouvent pris en otage par un étrange ravisseur qui va leur imposer de résoudre une suite d’énigmes, chacune d’entre elles étant basée sur les enquêtes déjà résolues par le lycéen détective par le passé.

detective-conan-live-action-special-4

Death Note
Qui n’a jamais entendu parler du célèbre manga Death Note ? L’œuvre de Takeshi Obata et Tsugumi Oba a connu un succès fulgurant dans les années 2000. Le scénario est aussi diabolique qu’original : Light Yagami est un lycéen surdoué. Un jour, il tombe par hasard sur un Death Note, un carnet qui a la faculté de faire mourir d’une crise cardiaque dans les quarante secondes qui suivent toute personne dont le nom s’y trouve écrit. Light n’est pas convaincu au début, mais comprenant qu’il ne s’agit pas d’un canular, il va se mettre en tête de rendre justice lui-même et de débarrasser le monde des criminels. La police se retrouve vite dépassée et va donc faire appel à un super détective : le fameux L. Commence alors un jeu du chat et de la souris entre Light et L

Death Note avait déjà eu droit à une trilogie de films sortis au cinéma à partir de 2006 et qui avaient rencontré un grand succès. Près de dix ans plus tard, l’œuvre fait un retour remarqué sur les petits écrans avec un drama de 11 épisodes. Comme c’était déjà le cas pour les films, la série télévisée colle au départ à l’intrigue du manga : on y retrouve les personnages principaux, Light et L bien sûr mais aussi toute l’équipe de police de la cellule d’enquête. Cependant, au bout de quelques épisodes, le scénario devient totalement inédit et plus qu’haletant ! Jusqu’au bout, le téléspectateur est tenu en haleine et se demande qui de Light ou de son rival aura le dernier mot… Les effets spéciaux, notamment sur l’animation de Ryûk et Rem, sont aussi soignés que dans le film et les acteurs particulièrement convaincants.

Switch Girl !!
Switch Girl !!, shojo manga de Natsumi Aida, s’est démarqué de par son scénario complètement loufoque et à deux mille lieues des clichés du genre. Son titre plutôt évocateur fait référence à la personnalité de l’héroïne de cette œuvre en 25 volumes. Nika Tamiya est en effet ce qu’on appelle une switch girl. Quand celle-ci est chez elle, elle est en mode « off » : survêtement, coiffure improbable, lunettes informes et une attitude pas vraiment féminine. Mais au lycée, Nika passe en mode « on ». Glamour et sexy, elle est alors une des filles les plus populaires de son établissement. Seulement, sa situation devient menacée lorsqu’un garçon du nom d’Arata Kamiyama apprend sa double personnalité.

Switch Girl !! a bénéficié de non pas une, mais de deux saisons de 8 épisodes chacune. La première saison reprend la phase d’exposition des personnages présente dans les premiers tomes du manga. On retrouve la double personnalité délirante de Nika en la personne de la très talentueuse Mariya Nishiuchi. Dans la deuxième saison, on suit le début de la relation improbable entre Nika et Arata. Le secret jusque-là bien gardé de Nika pourrait bien se retrouver en péril… Fidèle au manga et à ses personnages déjantés, Switch Girl !! est à voir d’urgence et a la particularité d’être un des rares dramas sortis en DVD en France.

switch-girl

GTO
Tout le monde a un jour rêvé de se retrouver dans la classe d’Eikichi Onizuka. Ce dernier est le protagoniste de Great Teacher Onizuka, un manga de 25 volumes dessinés par Tôru Fujisawa. GTO met en scène ce professeur au passé de voyou, fraîchement nommé à la tête d’une classe dite « compliquée ». Heureusement, son enseignement décalé et sans complexe va peu à peu permettre à Onizuka de gagner la confiance et le respect de ses élèves.

GTO a à ce jour trois adaptations différentes en série télévisée. La première date de 1998 et se compose de 12 épisodes. Ce premier portage reprend le scénario de base et la plupart des personnages de la classe qui donnent tellement de fil à retordre à Onizuka, mais sans forcément coller à la lettre au déroulement du manga. La seconde adaptation a été produite en 2012 et comporte 11 épisodes ainsi que 3 épisodes spéciaux sortis après la fin de la série. La troisième, sortie en 2014, reprend majoritairement le même casting, notamment le rôle d’Onizuka, joué par Akira, membre du célèbre groupe japonais EXILE. Dans cette version, le lycée Meishu dans lequel exerce Onizuka fusionne avec le lycée de Shônan, sa ville natale. Notre cher professeur se retrouve ainsi muté et va devoir repartir de zéro avec une toute nouvelle classe… Akira campe un parfait Onizuka et on retrouve réellement l’ambiance du manga dans ce drama aussi comique qu’émouvant.

gto_cast

 

La tendance de vouloir adapter un manga à succès en série télévisée prend toujours un peu plus d’ampleur depuis le début des années 2000. Si bien évidemment, les mangas aux univers réalistes sont les premiers sur la liste, cela n’a pas empêché les producteurs japonais de s’en prendre à des titres fantastiques tels que Sailor Moon ou Death Note. En plus de redonner un coup de projecteur sur des œuvres sorties parfois depuis des années, ces adaptations permettent d’étendre l’univers du manga d’origine, en rajoutant la plupart du temps des personnages ou des intrigues totalement inédites. Vos héros favoris n’ont pas fini d’envahir le petit écran !

Chaque année, 23.000 dauphins sont capturés et tués au Japon.

— @DailyGeekShow