12 714 personnes connectées

3 conseils pour lever le pied au travail sans culpabiliser

accro-boulot-conseils-deculpabiliser-une

Vous êtes accro au travail et lorsque vous décrochez un tantinet, vous culpabilisez ? Des solutions existent et DGS vous a concocté une liste de 3 mythes accompagnés de conseils pour vous aider à lever le pied. 

 

Mythe n°1 : « Je dois tout faire le plus parfaitement possible » 

job-1

Vous avez tendance à faire plus que ce que l’on vous demande de faire initialement et la tâche qui vous a été confiée prends des heures et des heures alors que ça ne vous aurait pas pris plus de dix minutes pour l’exécuter ? Vous êtes perfectionniste !

Solution : Ce n’est pas un mauvais point ! Mais avant de commencer une quelconque tâche, demandez-vous combien de temps nécessite-t-elle et interdisez-vous tout dépassement inutile.

 

Mythe 2 : « Je n’ai pas envie de décevoir »

job-2

Vous venez d’entrer dans une nouvelle entreprise, votre chef est très content de vous. Vous faites absolument tout pour le satisfaire, de là à accepter des charges de travail supplémentaires au risque de ne pas tenir le choc et de ne pas faire la décevante démonstration que vous avez des limites dans votre travail.

Solution : Demandez-vous si votre capacité à tenir la charge de travail sera assez grande pour tenir le coup. Si vous pensez que non, autorisez-vous le droit de dire « non » au risque de décevoir un tant soit peu aujourd’hui que beaucoup plus tard parce que vous n’aurez pas su tenir la cadence.

 

Mythe 3 : « Mon travail passe toujours avant le reste »

job-3

Vous préférez faire passer vos passions au second plan au profit de votre travail et espérez que vous serez récompensé de ce sacrifice ? Attention, ça ne se passe pas toujours de cette façon.

Solution : Lorsque vous renoncez à vos activités préférées, demandez-vous si vous le faites par conscience professionnelle ou par goût du sacrifice ? Vous reconsidérez ainsi les demandes.

 

C’est vrai qu’il n’est pas toujours évident de décrocher sans culpabiliser et sans craindre de décevoir son chef. On espère que ces 3 conseils vous auront aidé à mettre un frein à votre dépendance au travail. En tout cas à la rédaction, ces recommandations nous aident à lever un peu le pied et à profiter plus sereinement de nos loisirs ! Et vous, avez-vous d’autres idées à partager avec nos lecteurs pour vous sortir la tête du travail ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Le caméléon peut lancer sa langue jusqu’à 96 km/heure en un centième de seconde