13 736 personnes connectées

Que se passerait-il si la gravité venait à disparaître de l’Univers du jour au lendemain ?

femme-graviteUn monde sans gravité via Shutterstock

L’Univers répond à plusieurs lois fondamentales de la physique qu’on appelle les quatre interactions élémentaires. Elles se composent de l’électromagnétisme, des forces nucléaires, forte et faible, et de la gravité. Mais comment le cosmos évoluerait-il sans la dernière interaction citée ? SooCurious vous apporte quelques éléments de réponse.

L’absence de gravité sur le corps humain a déjà pu être étudiée par les scientifiques, notamment grâce aux voyages spatiaux. C’est sur ce sujet que Jay Buckey, physicien et astronaute de la NASA, a mené des recherches. Il explique que les corps humains sont adaptés à un environnement gravitationnel. Et en passant du temps exposé à une gravité différente, comme à bord d’une station spatiale, le corps change. C’est par exemple un fait établi que les astronautes perdent de la masse osseuse et de la force musculaire durant une mission dans l’espace, mais voient également leur sens de l’équilibre être modifié.

 

Jay Buckey : 

Jay-Buckey

L’absence de gravité entraine aussi d’autres problèmes, comme l’explique Kevin Fong, docteur en médecine, astrophysicien et ingénieur qui a notamment collaboré avec la NASA sur les effets de l’espace sur le corps humain. Sans gravité, et pour des raisons pas encore tout à fait établies, le nombre de globules rouges dans le sang diminue, ce qui amène à une sorte d' »anémie de l’espace ». Les plaies prennent alors plus de temps à guérir et le système immunitaire perd de son efficacité. Autre fait surprenant : même le sommeil est perturbé lorsque la gravité diminue ou qu’elle est absente.

Ces effets sont ceux qui se produisent simplement après une courte visite dans l’espace. Mais Jay Buckey s’est demandé ce qui se passerait si l’Homme devait grandir sans gravité : « Qu’en serait-il des systèmes qui dépendent de la gravité, comme les muscles, le sens de l’équilibre ou encore le coeur et les vaisseaux sanguins ? » Et à ce sujet, tout porte à croire que le corps humain se développerait différemment.

No-gravity-NASA

Buckey s’appuie notamment sur une ancienne expérience dans laquelle un chat a grandi avec un oeil protégé par un cache-oeil en permanence. Dans cette expérimentation, l’animal est devenu aveugle de l’oeil en question car le circuit qui aurait relié cet organe aux régions du cerveau qui traitent la vision n’a pas réussi à se développer, l’oeil n’ayant eu accès à aucune information visuelle. Cet essai illustra parfaitement l’expression anglophone « use it or lose it » (littéralement « l’utiliser ou le perdre »). Il semble ainsi probable que notre corps réagirait de façon similaire à l’absence de gravité : dans cet état, nos coeurs, muscles et os n’étant plus soumis à cette force naturelle, ils se développeraient certainement de manières différentes.

Reste que si la gravité venait à disparaitre, l’effet de ce manque sur nos corps serait certainement le cadet de nos soucis. Karen Masters, une astronome de l’université de Portsmouth, au Royaume-Uni, a étudié les conséquences physiques immédiates de la disparition de la gravité sur le site internet Ask an Astronomer. Premier problème présenté par cet état : la Terre est en rotation à grande vitesse.

 

Karen Masters : 

Karen-Masters

En cas d’une cessation de la gravité, « tout ce qui ne serait pas attaché à la Terre volerait dans l’espace en ligne droite depuis la surface de notre planète » explique Karen Masters. Quiconque serait dehors à ce moment fatidique serait rapidement éjecté de la Terre. En revanche, les gens à l’intérieur des bâtiments seraient plus en sécurité, parce que la plupart des édifices sont solidement ancrés au sol et resteraient sur place, même sans gravité, au moins dans un premier temps.

En revanche, l’atmosphère terrestre, les océans, les lacs et rivières seraient les premières choses à dériver dans l’espace. Et bien sûr, l’Humanité mourrait rapidement. Et le manque de gravité finirait par avoir des effets sur notre planète elle-même selon Karen Masters, qui explique que « la Terre se briserait très certainement en morceaux qui flotteraient dans l’espace ».

Terre-disloquée-shutterstock Représentation de la Terre se disloquant via Shutterstock

Cette dislocation se produirait également sur le Soleil. Car sans la force de la gravité pour le maintenir uni, les pressions incroyables de son centre, dues à l’activité des atomes, le feraient éclater dans une explosion titanesque. Et la même chose arriverait à toutes les autres étoiles de l’Univers. Cependant, à cause des immenses distances qui les séparent, il faudrait des années avant que quiconque en observe les effets. De toute façon, à ce moment-là, tout habitant de la Terre aurait assurément disparu.

Finalement, l’Univers ne contiendrait plus aucun amas de matière, comme le sont actuellement les étoiles et les planètes. Il n’y aurait plus qu’une soupe diffuse d’atomes et de molécules à la dérive. Reste que ce scénario, qui ne peut se produire à cause des lois mêmes de la physique, a tout de même le mérite d’illustrer l’importance fondamentale de la gravité dans l’Univers. Sans elle, rien de concret ne pourrait exister, comme la Terre, les étoiles, les êtres humains, ou même l’eau.

Explosion-étoile-shutterstock Une étoile se disloquant via Shutterstock

Ces explications nous en apprennent plus sur l’importance de la gravité dans tout ce que nous connaissons, de la vie aux objets célestes les plus élémentaires de l’Univers, comme les étoiles. Mais ce type de raisonnement peut également pousser les êtres mortels que nous sommes à percevoir l’extrême fragilité de notre existence, rendue possible par des lois physiques élémentaires. Si le cosmos vous intéresse, découvrez également 21 faits sur l’espace qui vous feront réaliser l’insignifiance de l’Homme.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux