12 525 personnes connectées

8 façons dont la technologie a altéré le fonctionnement de notre cerveau

8-facons-dont-la-technologie-a-altere-le-fonctionnement-de-notre-cerveau-une

La technologie qui vous entoure modifie la façon dont votre cerveau fonctionne. Cela a ses inconvénients mais rassurez-vous, vous en tirez également de nombreux avantages. DGS a dressé une liste de 8 facettes de votre intellect qui ont évolué en même temps que la télévision et internet.

Le phénomène scientifique nommé plasticité neuronale explique comment le cerveau modifie sa manière d’agir et de réagir en fonction de ses apprentissages. C’est ce processus que des experts en cognition ont utilisé pour leurs études et pour aboutir à ce constat en 8 étapes :

1. Nous rêvons en couleur

8-facettes-de-notre-cerveau-qui-ont-evolue-avec-la-technologie1

Une étude menée en 2008 par l’université de Dundee, secondée par l’Association américaine de psychologie a prouvé que la télévision a influencé notre palette de couleurs lorsque l’on rêvait. Les personnes âgées de plus de 55 ans ayant grandi dans un foyer muni d’un écran noir et blanc faisaient plus souvent des rêves sans couleur que les individus plus jeunes. La tendance s’est maintenant inversée avec l’arrivée des écrans couleur.

 

2. Nous avons peur d’avoir raté quelque chose

8-facettes-de-notre-cerveau-qui-ont-evolue-avec-la-technologie2

Avant l’arrivée des réseaux sociaux, il était possible de passer un week-end en toute tranquillité, en restant chez soi. Vous pouviez peut-être ressentir le vague manque d’activité et de contact social, mais ce n’était rien comparé à aujourd’hui. Avec l’arrivée de Facebook et d’Instagram, vous avez accès aux nombreuses photos de vos amis : leurs copieux repas dans de luxueux restaurants, leurs soirées géniales, leurs séjours au soleil. Inévitablement, une partie de vous-même se dit : « n’ai-je pas raté quelque chose ? » et un sentiment de malaise peut s’installer. Une étude de la Brigham Young University a même prouvé que voir les clichés des appétissants menus engloutis par vos amis sur Instagram ou Pinterest vous donnait l’impression que votre propre nourriture était plus fade.

 

3. Nous ressentons des vibrations fantômes

8-facettes-de-notre-cerveau-qui-ont-evolue-avec-la-technologie3

Une étude de 2012 publiée dans le journal Computers and Human Behavior a montré que 89 % des 290 étudiants participants ont eu l’impression que leur téléphone portable vibrait alors que ce n’était pas le cas ; un phénomène appelé « vibrations fantômes », qui se produit environ une fois toutes les deux semaines. Un chercheur en psychologie a déclaré qu’une sensation physique, comme une démangeaison, pouvait aujourd’hui être interprétée comme un portable qui vibre. Un son qui se rapproche de celui que fait un portable en vibrant pourrait aussi déclencher la même réaction.

 

4. Nous avons du mal à dormir

8-facettes-de-notre-cerveau-qui-ont-evolue-avec-la-technologie4

Beaucoup d’entre nous s’endorment après avoir pris leur téléphone ou leur ordinateur portable avec eux dans le lit pour faire un dernier tour sur internet ou jouer une dernière partie avant de se coucher. D’autres s’endorment carrément devant leur télévision allumée. Des neurologues pensent que la luminosité produite par tous ces écrans dérange l’ordre établi de notre corps et perturbe le fonctionnement des hormones qui amènent le sommeil. Ces lumières pourraient notamment faire croire au cerveau qu’il fait encore jour et ainsi affecter notre horloge interne. Les conséquences se traduisent souvent par des difficultés à s’endormir voire même des insomnies complètes.

 

5. Notre mémoire et notre capacité de concentration ont diminué

8-facettes-de-notre-cerveau-qui-ont-evolue-avec-la-technologie5

Par le passé, l’apprentissage par coeur était vivement encouragé à l’école et cela faisait la fierté de certains élèves. Aujourd’hui, nous avons l’intégralité des informations dont nous avons besoin à portée de clic et ils suffit de se rendre sur internet pour avoir la réponse à notre question. Il n’est plus nécessaire de savoir quelle est la capitale de tel ou tel pays puisque qu’il suffira de poser la question à Siri ou de taper la recherche sur Google. De même, une étude de 2007 a montré qu’il était plus difficile aux jeunes enfants de mémoriser la date d’anniversaire de membres de leur famille ou de connaître les règles basiques de mathématiques (la faute à la calculatrice). Certaines personnes ne savent plus se repérer sans utiliser un GPS, même dans leur propre ville. La concentration en pâtit aussi et il a été prouvé que les individus immergés dans la culture de l’Internet avaient plus de mal à lire des livres pendant une longue période.

 

6. Notre vue s’est améliorée
8-facettes-de-notre-cerveau-qui-ont-evolue-avec-la-technologie6

Une étude parue en 2013 à prouvé que jouer à des jeux vidéo tels que Halo ou Call of Duty amélioraient la capacité de décision et les performances visuelles. Ces univers très immersifs, à l’action intense et parfois violente demandent aux joueurs de réagir rapidement en se basant sur des informations visuelles parfois difficiles à discerner. Des jeux plus complexes comme Starcraft peuvent améliorer la « flexibilité cognitive ». Autrement dit, la capacité à passer d’une tâche à l’autre sans perte de productivité.

 

7. Nous sommes plus impulsifs

8-facettes-de-notre-cerveau-qui-ont-evolue-avec-la-technologie7

La même étude a par ailleurs prouvé que les mêmes jeux d’action (Halo ou Call of Duty), de par leur demande en réactions rapides et précises, ont tendance à inhiber le « contrôle proactif », chargé d’empêcher les comportements agressifs et impétueux. Lorsque le joueur ressent une frustration dans son univers virtuel, il devient plus impulsif dans le monde réel. Cela est d’ailleurs valable pour toute autre forme de média violent.

 

8. Nous sommes plus créatifs

8-facettes-de-notre-cerveau-qui-ont-evolue-avec-la-technologie8

La technologie nous aide à utiliser des médias créatifs, que l’on soit artiste ou non. L’auteur Clay Shirkey déclare qu’internet améliore le « surplus cognitif » : le temps et l’énergie cérébrale que l’on consacre à nos activités favorites et aux buts que l’on se fixe. Les réseaux sociaux encouragent à partager des images, du texte et des vidéos et les utilisateurs sont plus enclins à proposer des choses qu’ils ont fait eux-mêmes (par exemple une critique de film ou un album Flickr). « Dès que nous pensons à tout ce temps perdu et que nous imaginons qu’il puisse être utilisé pour créer quelque chose, notre vision change complètement », nous explique Clay. « Nous pouvons estimer l’accumulation de temps libre des personnes éduquées dans le monde à 1000 milliards d’heures par an. Une nouvelle ressource inestimable. »

 

Cette étude est très intéressante et nous avons effectivement trouvé ces 8 points très pertinents de par nos expériences personnelles. En effet, nous éprouvons souvent des difficultés à nous endormir mais aujourd’hui, nous ne nous imaginerions pas rêver en noir et blanc :D. Avez-vous l’impression que la technologie a changé votre façon d’appréhender votre environnement ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux